Boucherie Casher

Avis sur La Passion du Christ

Avatar Mike Öpuvty
Critique publiée par le

Saisissant spectacle SM aux confins du sordide, La Passion du Christ selon Saint-Mel frappera quiconque y jette un oeil. Qu'on adore ou qu'on abhorre, le film marque l'audience de son emprunte indélébile...

Ne se refusant aucun obstacle entre lui et son public, Mel tourne en Araméen et en Latin, un drame sanglant ancré dans son époque, témoignage du calvaire d'un homme, une sorte de hippie qui voulait se rebeller avec amour et qui, démonstration faite qu'il était en avance sur son temps, en a pris plein la gueule pour pas un rond.

Enfin si, quelques ronds, mais c'est Judas qui les a reçus, donc ça compte pas.

Photo impeccable, acteurs qui se donnent à fond, on ne saurait reprocher à Mel Gibson son parti-pris radical et sans concession. Salò ou les 120 Journées de Sodome et toute la filmo de Gaspard Noé, c'est de la roupie de sansonnet à côté !

Ce qui cloche c'est évidemment sa proximité avec le caractère sacré de cette histoire. En bon Chrétien des temps modernes, Mel magnifie la moindre génuflexion par des plans à la grue et des ralentis de malade. Le mysticisme, qui est pourtant assez fin et subtil au début, lui échappe totalement et finit même par donner aux détracteurs le baton, le fouet et les clous pour se faire battre.

Le plan final, où le Christ se relève avec des trous dans les mains renvoie plus à une parodie des Inconnus qu'au Nouveau Testament...

Du reste je conseille aux néophytes de le voir, ne serait-ce que pour tester leurs limites !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 347 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Mike Öpuvty La Passion du Christ