C'est ça qu'on veut voir !

Avis sur La Planète des singes : Suprématie

Avatar Capitaine-CLG
Critique publiée par le

Ce qui est beau avec ce film, c'est qu'en sortant de ma séance, je suis passé devant les affiches des autres films en salle dont certains blockbusters. Et en passant devant eux, j'ai sentit un élément de mon corps se dresser, et sans vraiment m'en rendre compte et bien je faisais un magnifique doigt d'honneur à ces blockbusters ( vous pensiez à autre chose ? ) car le film que je venais de voir était un magnifique tacle aux blockbusters actuels.
Ceci étant dit, parlons de War for the Planet of the Apes !
Putain que c'était bon ! Ah ça fait du bien de voir du blockbuster de cette trempe là ! Ça fait du bien de voir un blockbuster intelligent, qui veut faire réfléchir et qui y parvient tout en offrant sa dose de spectacle ( une juste dose, ni trop ni pas assez ). C'est fait d'autant plus de bien de voir ce film quand le même mois on a eu Spider-Man Homecoming ( juste le Marvel de l’année, ni plus ni moins ) ou encore Valérian et la Cité des Milles Planètes ( qui était vraiment pas ouf mais que j'ai quand même aimé )
Et là on voit ce film débarqué et on se prend tous une claque ! Mais la claque à moins fait mal que celle donné par Dawn of the Planet of the Apes, disséquons tous cela.

Ce film claque visuellement, c'est un fait, c'est une vérité absolu mais les effets spéciaux du films sont excellents ! La modélisation des singes à atteint un degré de réalisme incroyable, c'est vraiment bluffant ! Mais outre les effets spéciaux, on a aussi les décors qui sont incroyables avec un coup de cœur pour la maison abandonné. C'est beau !

Mais de beaux visuelles sont inutiles sans un bon réalisateur pour les mettre en valeur... c'est là qu'arrive Matt Reeves: sa mise en scène est excellente ! Il offre des plans magnifiques comme ce sublime plan zénithale, lors d'une scène de bataille, ça rend le tout tellement plus impressionnant. En règle général, chaque scène d'action (qui sont peu nombreuses) est marquante et c'est en grande partie grâce à la mise en scène de Reeves qui les rend vraiment impressionnante.
Une autre astuce de mise en scène qui m'a marqué, c'est un champ contre champ durant lequel chaque interlocuteur est d'un côté différent du cadre ( l'un à droite sur le champ, l'autre à gauche sur le contre champ ) avec la partie restante flouté ou du moins bouché, je n'en saisi pas vraiment le sens mais toujours est-il qu'un choix de mise en scène pareil me semble avoir été réfléchi donc si vous en saisissez le sens, merci de le partager.
Donc oui, Matt Reeves offre de nouveau une impeccable réalisation.

Côté personnages/acteurs, c'est tout aussi excellent. Je ne vais pas m'attarder sur César ou sur les autres personnages, ils sont très bons et magnifiquement bien interprété ( je veux qu'Andy Serkis soit au moins nominé à l'Oscar de meilleur acteur ), je vais juste un peu plus détaillé Le Colonel.
Il fait un superbe antagoniste qui marque par la nuance apporté à ce ^personnage. En soit oui, c'est un militaire impitoyable et facilement détestable mais le fait est que quand il explique ses raisons, bah on ne peut pas lui donner totalement tord, c'est tout con mais ça permet de ne pas en faire un antagoniste unidimensionnel, c'est vraiment un personnage très bien écrit...et interprété, évidement !

Là on touche à ce qui fait vraiment de ce film un Blockbuster à part: le scénario. Car oui c'est vraiment dans son scénario, notamment ses thématiques, que le film marque le plus.
Côté thématiques, on à de quoi faire; la première qui saute aux yeux c'est vraiment le rapport de l'homme à la nature et se voit donc être la parfaite continuation précédents opus.
Dans le premier opus, l'homme bafoue la nature, l'homme se croit capable de la contrôler au poin de la remettre en question ce qui amène à l'avènement des singes.
Dans le second opus, l'homme a subit les conséquences de cette arrogance, décimé par sa propre création ( le virus ) l'homme est au bord de l'extinction.
Puis dans celui là,

la nature achève son œuvre, l'homme est voué à disparaitre ou du moins à régresser à l'état d'animal. L'Homme à eu sa chance, il l'a gâché, il a persisté à combattre la nature ( les singes ), maintenant c'est au tour des singes d'avoir leur chance.

C'est sur qu'on a pas l'habitude de voir une thématique filé à ce point dans les Blockbusters actuels.
Et là c'est vraiment bien fait en plus de délivrer un message, certes peu original, mais que je trouves vraiment important personnellement.
Une seconde thématique qui m'a bien plus, c'est la déshumanisation de l'humanité. Elle fait suite à la thématique sur l'évolution des animaux ( les singes ) déjà filé dans les précédents opus.
Dans le premier opus, les singes commencent à évolué et montre une aptitude à surpasser l'homme.
Dans le second opus, l'égalité est posé, les singes ne sont pas supérieurs au humains et inversement, les hommes ne valent pas mieux que les singes.
Dans cet opus, l'homme se déshumanise,

faisant des singes l'espèce dominante de cette planète

Cette déshumanisation est retranscrit de différente façon, à commencer par le fait que les hommes dans ce film, n'ont même plus de prénom; il y a aussi le comportement des militaires face à leur colonel lorsqu'ils beuglent carrément devant lui ( ici ils font plus animaux qu'humains ) et bien sur

le virus qui à muté et qui renvoie les humains à l'état primitif

Ça fait en plus une belle référence/explication au film d'origine, au passage les clins d’œils sont nombreux.
Le film possèdent d'autres thématiques mais c'est vraiment ces deux là qui m'ont marqués et qui m'ont le plus parlés.
J'ai aussi bien aimé les paraboles bibliques que le film fait, notamment cette analogie entre César et Moïse. Il est assez évident que César est, en quelque sorte, le Moïse des singes, ça se ressent surtout avec le fait que dans ce film

les singes sont rendus en esclavage et que César cherche à libéré les siens face à un tyran.

Et les symboles bibliques sont nombreux.
Donc oui, ce film est remplies de thématiques et symboles diverses qui en font vraiment un film intéressant à suivre, qui fait réfléchir...c'est un blockbuster intelligent.
Le scénario surprend aussi dans sa gestion des moments dramatiques car oui, il y a des morts dans ce film et certaines qui touchent et ça permet de mettre en évidence une chose toute conne...c'est la guerre et durant une guerre, des personnes meurent.
Je le répète mais c'est vraiment un scénario de qualité qui fait de ce film un bon blockbuster d'été, divertissant mais surtout intelligent et c'est ça qu'on veut voir !

Côté partition, c'est du tout aussi bon. La musiques accompagne très bien le film avec un coup de coeur pour le côté tribal de début de film.

Cependant, le film n'est pas exsangue de défauts.
On dénotera en effet, quelques facilités scénaristiques comme

l'évasion des singes qui est beaucoup trop simple...à croire qu'ils sont pas surveiller ou encore le fait que César ne succombe à sa blessure qu'une fois arriver dans leurs nouveaux chez eux...après un assez long voyage.

J'ai aussi un problème avec la fin que je trouve un peu trop rapide.

Et pour finir, la c'est un reproche sur la vf, donc pas au film directement, mais l'introduction du début n'est ni faite ni à faire, on sent que les traducteurs ont bien été emmerdés pour traduire à force de très mal traduire les différents titres.
Et aussi cette phrase: "s'il n'est pas mort au matin faite le travailler, sinon tuer le !", ça n'a fait tilter personne lors de la traduction ?!
Mais à part ça, rien à reprocher au film.

Ce film est un film qu'il faut aller voir, c'est un blockbuster intelligent comme le cinéma devrait en offrir beaucoup plus, c'est ça qu'on veut voir !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 749 fois
17 apprécient · 2 n'apprécient pas

Capitaine-CLG a ajouté ce film à 3 listes La Planète des singes : Suprématie

Autres actions de Capitaine-CLG La Planète des singes : Suprématie