Une merveille.

Avis sur La Princesse et la Grenouille

Avatar Casse Bonbon
Critique publiée par le

Avant tout, je tiens à m’excuser pour cette critique très longue, ce n’est pas dans mes habitudes, mais pour une fois, j’avais pas mal de choses à dire.
Disney revient, le temps d’un film, à l’animation traditionnelle, le domaine où il excelle. Il faut dire que cette décennie 2000 n’aura pas été évidente pour le studio emblématique. Son passage à la 3D, bien que nécessaire, s’est fait dans la douleur. Pour rappel, nous avons d’abord eu « Dinosaure » en 2000, un film-ovni du catalogue Disney, qui s’éloigne largement des habitudes du studio. Après six autres films en animation traditionnelle ("Kuzco", "Atlantide", "Lilo & Stitch", "La Planéte au Trésor", "Frère des Ours", "La Ferme se rebelle"), avec un succès très mitigé pour la plupart d’entre eux, le studio saute le pas décisif de la 3D, ambitionné et challengé par le succès de Pixar dans ce domaine. Vient alors "Chicken Little", "Bienvenue Chez les Robinson" et "Volt, Star malgré lui", et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’encore une fois, ces films ne sont pas de véritables réussites. Disney peine à convaincre en ces années 2000, et ce n’est ni la faute de l’animation traditionnelle ni celle de la 3D. Il est clair que les scénarios de tous ces films cités manquent d’aboutissements et d’ambitions. Peut-être que ce passage à la 3D en demi-teinte aura convaincu le studio de revenir à ses premiers amours.
« La Princesse et la Grenouille », est réalisées par John Musker et Ron Clements, à qui l’on doit entre autres « Aladdin », « La Petite Sirène » et « Hercule », rien que ça. Mais si les vieilles recettes ont fait le bonheur des enfants des années 90, elles ne sont peut-être plus au gout du jour. L’œuvre se part d’une aura nostalgique, et surtout d’un rythme old-school, qui ne parvient pas à faire l’unanimité. Mais moi, j’ai adoré.
Commençons par les défauts, et le plus gros d’entre eux, selon moi, est une grosse baisse de rythme vers le milieu du récit, lors du passage dans le bayou. L’action est mal dosée. Les chansons, bien qu’honorables, ne resteront pas dans les mémoires. L’humour, malheureusement, ne fonctionne pas toujours.
Pour les qualités, l’animation est sublime. Un plaisir pour les yeux. Les décors sont somptueux, les ambiances et les lumières détaillées. Les personnages sont incroyablement bien définis. La princesse Tiana est moderne. Le méchant Docteur Facilier est parfait dans son rôle, un digne héritier des vilains Disney. L’intrigue est originale. Le conte de base est malmené, mais le résultat est ingénieux. Enfin, et c’est un petit kiff pour moi, la BO Française comprend la voix d’Alexis Tomassian (qui double le prince). Je regrette que cet acteur soit si méconnu, car il a un immense talent. Je suis certain que vous avez déjà entendu sa voix une trentaine de fois sans savoir qui il était.
En conclusion, « La princesse et la grenouille » s’en sort avec les honneurs, même s’il n’est pas le Disney le plus populaire, il avait l’avantage d’apporter une vague de fraicheur dans un monde de l’animation obnubilé par la 3D. J’aimerais que Disney perpétue cet art, et qu’entres deux ou trois films nouvelle génération, il nous produise de nouveaux classiques traditionnels, comme celui-ci. Malheureusement, il semblerait bien que « La Princesse et la Grenouille » clôt ce chapitre.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 62 fois
Aucun vote pour le moment

Casse Bonbon a ajouté ce film d'animation à 4 listes La Princesse et la Grenouille

Autres actions de Casse Bonbon La Princesse et la Grenouille