Avis sur

La Princesse et la Grenouille par Mjoln

Avatar Mjoln
Critique publiée par le

Depuis plusieurs années, les studios Disney s'étaient effacés devant les pros de l'image de synthèse suite, en particulier, au rachat par la firme aux grandes oreilles rondes des studios Pixar (Toy Story, Wall-E, La-Haut). A part quelques suites sans grande saveur sorties uniquement en DVD (Peter Pan 2 et compagnie) le film d'animation avec un grand A n'avait plus les honneurs. Le dernier en date sur grand écran remonte à 1999 : "Tarzan". Il faut croire que cette période creuse d'un peu plus de dix années est maintenant révolue. Disney renoue avec la grande tradition des longs métrages d'animation classiques qui avaient commencé avec Steamboat Willie (le premier Mickey en 1928) et surtout Blanche-Neige en 1937. Voici venir : "La Princesse et la Grenouille", un «vrai» dessin animé en deux dimensions avec de véritables dessins dedans. Bon, d'accord, il y a quand-même quelques éléments en images de synthèses à certains moments du film, mais ils sont si discrets qu'ils se fondent totalement dans le décor.

Retour aux sources

Avec ce nouveau long-métrage, les studios Disney offrent aux enfants un véritable travail d'orfèvre. Du grand art. On retrouve tous les éléments qui ont fait le succès des "grands" Disney. D'abord l'histoire : il s'agit de l'adaptation d'un conte célèbre dont il n'est pas besoin de raconter l'histoire, à base de grenouille et de baiser. Et puis les personnages : un prince frivole, un crocodile qui veut jouer du jazz, un vieux roublard luciole amoureux de la lune, un sorcier très inquiétants, et bien d'autres tous aussi bien sentis les uns que les autres. Le tout se déroule à la Nouvelle Orleans, rendant, au passage, un vibrant hommage à cette terre, aujourd'hui dévastée, mère du blues et du jazz réunis.
On pourra toujours dire que l'histoire est naïve, moraliste, et pleine de bons sentiments, mais après tout, c'est le lot de tout conte de fée qui se respecte. Et là, on nage en plein dedans. En plus, vu le décor, la musique est particulièrement jouissive. On entre d'autant plus volontiers dans l'histoire. Les enfants, eux, sont en tout cas conquis. Testé et approuvé. On espère que les studios Disney poursuivront sur la lancée en proposant dans les années qui viennent de nouveaux longs-métrages de cette trempe. On en redemande ! En attendant, Disney ne se coupe pas pour autant de ses productions en images de Synthèse. On attend particulièrement le troisième volet de Toy Story.

(Critique écrite à la sortie du film)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 187 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Mjoln La Princesse et la Grenouille