Avis sur

La Princesse et la Grenouille par toma Uberwenig

Avatar toma Uberwenig
Critique publiée par le

Après Aladdin, chez Disney, c'est le déclin.
Chaque année plus fade, plus convenu, la même recette faite par des mains moins expertes, rien de très bon, à part quelques exceptions dans leurs productions que je n'ai pas en tête.
Mais le dessin animé annuel de chez Disney devenait chaque année de moins en moins bon.
Je suis allé les voir au cinéma jusqu'à Pocahontas et au Bossu de Notre-Dame, qui furent à eux deux le coup de grâce porté à mes espoirs d'adolescent vieillissant (déjà le Roi Lion m'avait laissé avec un arrière-goût désagréable, mais j'y croyais encore) (je me trompe peut être dans la chronologie, ça remonte à loin quand même)
De temps en temps je tombais sur quelque chose de pas mal en vidéo, comme Mulan, mais tout restait tellement convenu, on change de décors, de costumes mais on garde les mêmes et on recommence, les idées s'asséchant doucement, un petite étincelle de créativité par moment, noyé dans un torrent de conventions tirées d'un cahier des charges prédéfini.

Bref, tout ça jusqu'à aujourd'hui!
Sans être un chef-d'oeuvre, ce film de Walt Disney a la force évocatrice, la qualité, y compris dans les chansons (honte à celles du Bossu de Notre Dame, soit-dit en passant).

Il y avait de quoi douter pourtant, vu le titre (et la bande annonce), on pouvait s'attendre à un énième massacre de conte pour enfant par les bouchers de chez Disney.
Premier soulagement, ce n'est pas une adaptation directe du conte, on est même face à une histoire emprunte d'originalité, un peu sucrée par moment, mais qui ne donne pas dans la surenchère de bons sentiments ad nauseam.
La transposition du conte en Nouvelle-Orléans est une réussite, même si l'on ne passe pas à coté de quelques clichés parfois un poil "limite", et l'ambiance jazzy qui domine la bande son est une étonnante réussite, compte tenu des massacres auxquels j'ai dû assister, impuissant, bouche bée et larme à l'oeil dans mon fauteuil cinéma dans mes jeunes années.

Bref, une belle histoire habilement mise en scène, parfaitement rythmée et touchante sans être mielleuse, et des réalisateurs qui montrent suffisamment de respect pour le conte d'origine pour ne pas y toucher, le laissant intact au sein de leur histoire, bien à l'abri dans la solide reliure d'un livre raconté aux enfants dès le début du film.

Qui sont ces réalisateurs, d'ailleurs ?
Un détour via IMDB plus tard, j'avais compris. Ce sont les réalisateurs d'Aladdin qui s'y sont collés, équipe de choc peu productive finalement (seulement 6 réalisations à leur actif), mais qui ont assuré le landmark du Disney contemporain, le sympathique La Petite Sirène (même si cette dernière doit se retourner dans sa boite à sardines en voyant ce qu'ils ont fait de l'histoire d'origine), entre autres.
Ca me donnerait presque envie de jeter un oeil à Hercule (qui ne m'inspire a priori que moyennement) et à leur film d'animation La Planète au Trésor.

Ces messieurs de Disney donnent indirectement une leçon à tout ceux qui croient qu'on peut s'approprier les contes séculaires et en faire n'importe quoi, les adapter jusqu'à en perdre le sens et l'essence.

(Merde, avant de jouer avec des histoires plus vieilles que leur civilisation, ces messieurs de Disney ne perdraient rien à lire un peu Bettelheim, histoire de réaliser l'impact de leurs "adaptations" mal inspirées)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 451 fois
10 apprécient

toma Uberwenig a ajouté ce film d'animation à 1 liste La Princesse et la Grenouille

Autres actions de toma Uberwenig La Princesse et la Grenouille