Émotions et frissons dans une enquête à rebonds

Avis sur La Proie d'une ombre

Avatar Louan
Critique publiée par le

Rebecca Hall incarne une veuve dans La Proie d’une ombre, un film à suspense réalisé par David Bruckner en compétition au 47e Festival du Cinéma Américain de Deauville, qui est atypique et, par conséquent, imprévisible. Cela est indiqué dès le début lorsqu’une mère conflictuelle entre dans sa classe, proclamant que son fils a reçu une note injuste. Il a manqué la date limite pour un projet de fin d’année mais, selon la mère, on lui a dit qu’il pourrait faire un devoir de remplacement. Ce jour-là, Beth (Rebecca Hall) était absente, ce qui signifie que le temps manquait pour rattraper le travail. Pour les deux, la justification se résume à des circonstances imprévues dans leur vie personnelle. La mère ne révèle pas complètement ce que son fils a traversé, tandis que Beth est franche et directe, divulguant que son mari a pris le bateau de leur maison au bord du lac et s’est suicidé en se tirant une balle dans la tête.

Critique en intégralité : https://cestquoilecinema.fr/critique-la-proie-dune-ombre-emotions-et-frissons-dans-une-enquete-a-rebonds/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 572 fois
Aucun vote pour le moment

Louan a ajouté ce film à 2 listes La Proie d'une ombre

Autres actions de Louan La Proie d'une ombre