Les anges gardiens

Avis sur La Promesse de l'aube

Avatar vincenzobino
Critique publiée par le

Les anges gardiens
Mexique, les années 1960: Romain Gary est sur le point de terminer son autobiographie mais un manque d'inspiration lui fait défaut au plus mauvais moment. Il se remémore alors le souvenir de sa mère Nina et la relation fusionnelle qu'il entretenait avec cette femme qui scellera son destin en grande partie.
Le plus célèbre livre de Gary, le plus important aussi, nous est donc proposé. Il fallait garder la qualité littéraire tout en proposant un regard quelque peu critique sur ce lien mère-fils. Mission remplie.
Le ton s'avère assez satirique (Nina est vraiment ciblée) sur la première heure, a tel point que quiconque n'aurait lu le livre serait en droit de se poser quelques questions. Mais l'impression ressentie à la lecture est reconduite et le destin de l'auteur doublement Nobelisé est fort bien retranscrit.
Charlotte Gainsbourg incarnant Nina: ce choix pouvait quelque peu surprendre, vu les origines de chacune. Mais il s'avère judicieux tant l'actrice est exceptionnelle. Pierre Niney est également juste et particulièrement touchant sur les séquences africaines, si primordiales pour l'écrivain.
L'importance du hasard dans la vie de Gary est également illustré, notamment l'épisode d'une lettre maternelle dont la lecture influencera le destin de l'auteur des cerfs-volants.
A recommander...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1826 fois
11 apprécient

Autres actions de vincenzobino La Promesse de l'aube