Une déception énorme...

Avis sur La Rafle

Avatar L'Herbier  Céleste ☽ ☼ ☾
Critique publiée par le

Eh bien je suis déçue, oui, je le dis haut et fort et sans rougir. La rafle de Rose Bosch m'a déçue.

Le sujet pourtant est à la fois terrifiant et splendide... la rafle du Vel d'hiv a lieu les 16 et 17 juillet 1942, faisant suite à un ordre donné aux policiers français qui sont venus arrêter de nombreuses familles juives, dont nombre d'enfants tous enfermés dans ce stade sous une chaleur écrasante.

Cette partie de l'histoire me rend malade, autant malade que les conditions de vie des soldats pendant la Grande Guerre, me met aussi mal que la guerre du Vietnam ou bien celle de Bosnie-Herzégovine. Bref, dès qu'on s'en prend à des humains, je trouve cela gerbant.
Mettre à l'écran l'Histoire c'est prendre un risque, c'est oser se confronter aux douleurs et aux souffrances individuelles, c'est montrer avec parfois une précision chirurgicale et intime (Le pianiste.) la solitude, l'exclusion, les meurtrissures intérieures ou les blessures béantes bien visibles.

Avec La Rafle, je n'y crois pas, enfin, l'expression est mal choisie... j'ai du mal à adhérer parce que je n'ai pas trouvé les acteurs aussi sincères que dans le film de Paquet-Brenner Elle s'appelait Sarah que j'ai trouvé presque plus honnête. J'ai l'impression d'avoir vu une oeuvre volontairement larmoyante, pleurnicheur et d'une violence crue et pas toujours bien justifiée. On sait par les témoignages des rescapés du vélodrome à quel point ce qu'ils ont vécu fut terrible, innommable, au-delà de l'entendement et je n'ai pas trouvé d'hommage à tout cela.

Une suite de plans, les uns à la suite des autres, des cris, beaucoup d'émotions, un Hitler limite pantin et pas crédible, un médecin sans épaisseur, des gosses parfois très agaçants, ou très attendrissants... Bref, je ne suis pas à l'aise devant ce film.

J'ai pleuré, bien sûr, comme devant tout ce qui touche des sujets aussi durs et qui font honte à notre humanité. Cela n'en fait pas pour autant un bon film. On est loin de Louis Malle, moins exubérant et plus modeste dans sa volonté de raconter une part de l'histoire. Rose Bosch a condensé en deux heures un morceau important de l'Histoire de France, cette compilation, ce pressage se sentent car au lieu d'en faire moins, elle a tout mis en vrac dans son film, comme ça, comme si ce n'était qu'un brouillon.... et c'est dommage.

J'ai écrit ma critique avant de lire les autres commentaires et les autres avis sur SC, et je vois que mon avis est partagé par bon nombre d'entre vous. Je ne sais pas si c'est très rassurant...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 236 fois
1 apprécie

Autres actions de L'Herbier Céleste ☽ ☼ ☾ La Rafle