Brave Margot

Avis sur La Reine Margot

Avatar clairemouais
Critique publiée par le

Dans la mouvance du moment, attaquons nous à Patrice Chéreau.

Un film long, avec Isabelle Adjani et Vincent Perez à l'affiche (je suis une fille pleine d'a priori) mais après avoir (presque) vu les larmes de mes professeurs, je me suis dit qu'il devait bien y avoir quelque chose.

Un mariage entre Margot, sœur du roi Charles IX, et Henri de Navarre, un mariage comme sceau d'une paix entre catholiques et protestants mais qui est finalement le couteau qui tranche les gorges parisiennes le soir de la saint Barthélemy.
Ce mariage, deuxième scène du film, aussi témoin d'une chose : une reconstitution impressionnante s'offre à nous. Les décors, les costumes, impressionnant. Pour ce qui est de la chronologie et de la véracité des faits, à discuter, mais je suppose que tout a à voir avec le roman.

Des acteurs qui ne m'inspiraient guère, qui finalement ont un peu brisé mes préjugés. Bien que Daniel Auteuil aie toujours cet air gêné, loin de ce qui devrait être le charisme d'un futur roi, finalement peut être que ce Henri qui abjure n'a pas cette volonté qu'on lui voudrait... Mais on a quand même un peu de mal à voir Henri plus que Daniel. La famille royale est plutôt bien campée, entre les mauvais (l'épilation du front est un détail non négligeable pour donner à quelqu'un un air absolument diabolique) et les fous (un roi impuissant remarquable). Et finalement, Isabelle Adjani est une Margot toute à fait respectable. Ses longs cheveux noirs de part et d'autre de son visage, à la lumière de la bougie, à la lumière du feu qui brûle les martyrs, lui donnaient un air magnifique de Marie-Madeleine repentante des tableaux de De la Tour, correspondant parfaitement à son personnage (ou du moins à l'image qu'on s'en crée avec D'Aubigné). Une putain dans un contexte religieux.

Une photographie plutôt agréable, donc, et qui ne nous prive pas d'une scène de saint Barthélemy sanglante à souhaits, mais parfaitement menée. Entassements de corps, giclées de sang, coups d'épée qui vous font rentrer la tête dans les épaules, et spectacle de cadavres dans les rues boueuses. Le tout bien accompagné d'une musique fort bien choisie et utilisée, comme elle l'est tout au long du film, jusqu'au final.

Si alors on devait voir une ombre au tableau, peut être faudrait-il pointer du doigt des dialogues qui des fois ont un air ridicule qui ne semble pas volontaire. Je n'ai plus d'exemple vraiment précis, mais c'est arrivé plusieurs fois, notamment pour un "bon j'vais être en r'tard" qui était absurde, à sortir de la bouche d'un roi de France. L'heure à laquelle le roi arrive, c'est la bonne heure, et puis un roi de France parle un peu mieux que ça quand même. Alors que certains détails de costumes semblaient être pointilleusement respectés, certains phrasés un peu trop modernes ou des expressions inutiles, une intonation trop désinvolte qui jure avec un beau costume, perturbaient légèrement une mise en scène qui semblait vouloir respecter non pas l'histoire exacte, mais au moins le contexte.

Un bon film donc, peut être un peu long, mais qui m'a semblé être un bon moyen de rencontrer monsieur Chéreau.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 430 fois
8 apprécient

clairemouais a ajouté ce film à 1 liste La Reine Margot

  • Films
    Cover L'originalité, 2013.

    L'originalité, 2013.

    Alors que j'ai résisté à la vague de 2012, j'ai été beaucoup trop jalouse des gens qui pouvaient, il y a quelques heures encore,...

Autres actions de clairemouais La Reine Margot