👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Après une période dite « d'essai » où il tenta par tous les moyens de casser son image d'espion britannique, Sean Connery a reconquit un nouveau public au cours des années 70, arborant une belle moustache et alternant les rôles plus dramatiques. On a donc pu le voir dans des œuvres plus solennelles comme L'Homme qui Voulut Être Roi et Le Lion et le Vent avant qu'il ne tourne, barbe poivre et sel et tout de guenilles vêtu, sa première incursion dans le film chevaleresque. Réalisé par le touche-à-tout Richard Lester, La Rose et la Flèche met en scène un Robin des Bois vieillissant revenu des Croisades avec pour objectif de mener une vie paisible aux côtés de sa Marianne...

Mais vingt ans ont passé et la belle s'est reconvertie en nonne tandis que sa troupe s'est dissoute. Mais les habitudes ont la vie dure et Robin risque fort de vivre une nouvelle aventure... Film plus qu'original remettant tout en question la légende du roi des voleurs, La Rose et la Flèche nous guide vers une épopée humaine abasourdissante où l'on découvre les failles d'un homme et ce qui en fait une légende. Magnifiquement reconstitué, le décor du XIIe siècle et la forêt de Sherwood semblent ne pas avoir bougés, a contrario des personnages : Sean Connery campe avec brio un Robin philosophe, toujours intrépide et le plus souvent inconscient, sans cesse en proie à de vieilles pulsions d'aventures.

À ses côtés, la magnifique Audrey Hepburn, qui revient sur les écrans après presque dix ans d'absence, et le génial Nicol Williamson (improbable en Petit Jean mais néanmoins convaincant) face au gigantesque Robert Shaw, parfait en Shérif de Nottingham aussi sournois que lui aussi vieillissant. Le scénario, outre son romantisme évident, nous offre une véritable nouvelle péripétie du fringant Robin des Bois allant secourir comme autrefois les plus faibles, affrontant divers sbires et relevant les défis les plus impensables, le tout avec certes moins de grâce mais néanmoins un certain panache. Richard Lester nous offre donc une excellente suite aux aventures du dérobeur encapuchonné à travers ce long-métrage bien mené, palpitant et interprété à la perfection par une pléiade d'acteurs confirmés. Un film original qui, à l'inverse de ses protagonistes, ne semble pas vieillir.

MalevolentReviews
7

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Les meilleurs films avec Sean Connery

il y a 3 ans

2 j'aime

La Rose et la Flèche
Hyunkel
7

Le crépuscule des idoles

Entre Errol Flynn et Kevin Costner (nous somme d'accord que Russell Crowe n'a jamais campé Robin des bois...), le justicier anglais a été incarné par Sean Connery lui même, qui reviendra d'ailleurs...

Lire la critique

il y a 10 ans

8 j'aime

La Rose et la Flèche
batman1985
7

Critique de La Rose et la Flèche par batman1985

Le mythe de Robin des Bois est entièrement revisité par Richard Lester, le metteur en scène de quelques Superman. L'idée est d'ailleurs incroyable bien loin de l'image que les plus jeunes...

Lire la critique

il y a 11 ans

6 j'aime

La Rose et la Flèche
Caine78
7

Mon amie la rose

Un beau film d'aventures, qui est aussi une grande histoire d'amour. La mise en scène est belle et émouvante, avec beaucoup de sensibilité et d'intelligence. L'ensemble est vraiment une merveille,...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

Wonder Woman 1984
MalevolentReviews
3

Tant qu'il y aura des hommes

Toujours perdu dans une tourmente de décisions visuelles et scénaristiques, de décalages et de tonalités adéquates, DC Comics se fourvoie une nouvelle fois dans un total manque de cohésion et par...

Lire la critique

il y a plus d’un an

62 j'aime

5

Kaamelott - Premier Volet
MalevolentReviews
5

Les prolongations

Il l'a dit, il l'a fait. Plus de dix ans d'absence, dix ans d'attente, dix ans de doute, une année de retard à cause de la pandémie. Kaamelott a marqué la télévision, de par son ampleur, son aura...

Lire la critique

il y a 10 mois

39 j'aime

10

Dune
MalevolentReviews
5
Dune

L'Épice aux étoiles

Attendu comme le Messie, le Dune nouveau aura été languissant avec son public. Les détracteurs de Denis Villeneuve s'en donne à cœur joie pour défoncer le produit à la seule vue de sa bande-annonce,...

Lire la critique

il y a 8 mois

38 j'aime

5