Affiche La Route

Critiques de La Route

Film de (2009)

Critique de La Route par Taguzu

Quel déception! Moi qui aime les films du genre post apocalyptique, j'ai été desservi cette année entre ça et le livre d'Eli... Le film traîne en longueur, le gamin est une vrai tête a claque et on a presque envie qu'il se fasse bouffér, les Flash-back apportent pas grand chose... Sommet du film : la grosse pub pour Coca-Cola, la j'ai failli arrêté le visionnage... Mais bon sinon je trouve Viggo... Lire la critique de La Route

17 7
Avatar Taguzu
5
Taguzu ·

Critique de La Route par Kogepan

Carrément flippant. Une ambiance pesante, un suspens insoutenable, de vrais moments de terreur... moi qui ne suis pas fan de films qui font peur (et là c'est un véritable euphémisme), j'ai vraiment apprécié "La Route". Sans jouer sur la surprise qui fait sauter le spectateur de son fauteuil de ciné en disant "putain, le con, il m'a foutu la trouille", l'atmosphère est en elle-même véritablement... Lire la critique de La Route

11 2
Avatar Kogepan
8
Kogepan ·

Mange 5 fruits et légumes par jour

Viggo et son fiston ont la dalle. Et pourquoi ? Et ben parce que quelqu'un a trouvé judicieux d'éradiquer toute vie sur la planète. Laissant heureusement quelques survivants. Fallait bien. Sans survivants, ça aurait donné un documentaire animalier sans animaux façon Yann Arthus Bertrand, c'était pas le but. Et donc, comme il faut bien manger, et bien certains se forcent à manger leur prochain.... Lire l'avis à propos de La Route

19 2
Avatar Nioto
7
Nioto ·

So dark

Très déçu par le livre et son style indigeste, je pensais que le film serait plus intéressant. Et en effet l'atmosphère ultra sombre et désespérée de ce monde post apocalyptique est bien rendue. Le roman est suivi quasi à la lettre, mis à part le passage du bateau au large, à peine esquissé pour amener la scène du vol du chariot. Les décors extérieurs sont top, la prestation de Viggo... Lire la critique de La Route

8 3
Avatar Gandalf13
6
Gandalf13 ·

Critique de La Route par BibliOrnitho

Un homme et son fils. En rien des héros : simplement deux survivants d'une apocalypse qui tentent de rejoindre la mer, qui tente de rejoindre le sud où il est notoirement plus aisé de rester en vie. De l’apocalypse, le spectateur ne saura rien. On s'en cogne d'ailleurs : ce ne sont pas les possibilités qui manquent et d'en préciser la nature est hors de propos. Le cataclysme a eu lieu et ce qui... Lire la critique de La Route

10
Avatar BibliOrnitho
8
BibliOrnitho ·

J'ai pas d'idée de titre. Vraiment.

Encore un film post apo. Certes, mais l'un des plus cohérents sur le sujet. Le mot " Post apocalyptique " prends vraiment son sens. Ici, pas de pseudos villes à gauche à droite avec un monsieur qui chapote tout, c'est vraiment chacun pour soi. Un peu comme si le monde était envahi de SDF. ( " Night of the living homeless " ! ) Tout est sale, gris, sombre, oppressant. D'ailleurs je passerais... Lire la critique de La Route

10 7
Avatar KangooNomade
8
KangooNomade ·

Une sensation étrange...

Me voilà bien énervé et bien frustré au terme de la projection de de cette "Route". Mais je ne suis pas en colère après le film mais bel et bien envers moi. Tout était réuni pour que "La Route" devienne un film "de chevet". En effet, la grande majorité des œuvres qui peuplent cette catégorie sont des films plutôt contemplatifs, des films qui questionnent mais ne se sentent pas obligés... Lire l'avis à propos de La Route

32 5
Avatar takeshi29
5
takeshi29 ·

Paraît que le bouquin est mieux. Ça doit être le livre de la décennie alors.

2000-et-quelques A.D, la Terre est toute cassée. Comme par hasard ! Évidemment, à chaque fois que quelqu'un fait une connerie qui aboutit à la quasi extinction de la race humaine, personne ne sait réellement ce qu'il s'est passé. Certains on vu une lueur blanche dans le ciel, et après coup, toute la planète était recouverte de cendres. Aucune explication n'est donnée sur l'origine de la... Lire l'avis à propos de La Route

26 3
Avatar Greenthumb
9
Greenthumb ·

Fuir ou mourir ?

Le pessimisme haletant et glacé marié à une maîtrise visuelle sombre, oppressante et sublimée par une lumière presque divine rappelle le désenchantement sanguinaire de Blindness. D'un tragique à l'autre, John Hillcoat, et de fait Mc Carthy, se risquent à imaginer la fin d'un monde que les personnages ne peuvent plus ignorer. La naïveté de l'enfant et son désir d'humanité et d'amour se révèlent... Lire la critique de La Route

24
Avatar K1000
6
K1000 ·

Macabre est l'Homme. Bon est l'humain.

Comment représenter l'humain dans un monde post apocalyptique où seuls les plus robustes, les plus fins stratèges, les plus organisés voire les plus terrifiants, peuvent survivre, peuvent subsister quelques temps de plus que les autres ? Ne faut il pas préférer la mort à cette vie désastreuse ? Faut il mettre toutes les chances de son coté et embrasser l'infime espoir, qui est de retrouver la... Lire l'avis à propos de La Route

9
Avatar Kvarforth
9
Kvarforth ·