Une ruée au sommet de LA GLOIRE

Avis sur La Ruée vers l'or

Avatar Jean Noel Rouxel
Critique publiée par le

Chaplin sort d’un échec, après l’opinion publique réalisé en 1923, phénomène rare tant sa carrière de réalisateur fut couronnée de succès.
Il entreprend la réalisation d’un film sur les orpailleurs partie chercher fortune à l’autre bout du monde. L’analogie entre la vie de Chaplin enfant miséreux des bas quartiers londoniens partie chercher gloire et fortune est évidente.
Ce qui l’est moins ce sont les effets que ce film aura sur la carrière de Chaplin. Il transforma sa vie étant le plus grand succès financier de l’époque. Nouvellement installé dans ses studios Chaplin n’hésita pas à refaire des quartiers entiers de fausse neige et d’engager deux mille cinq cents vrais vagabonds venus de Detroit comme figurants pour gravir la passe synonyme d’espoir.
Des scènes restent mémorables comme la danse des petits pains, la transformation en poulet la chute de la maison, la danse au saloon mais aussi le repas de la chaussure. Cette scène fit l’objet de 3 jours de tournages et de soixante-trois prises faites par un Charlie obsessionnel qui eut un choc insulinique après le gavage de cette réplique exécutée en réglisse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 11 fois
1 apprécie

Jean Noel Rouxel a ajouté ce film à 3 listes La Ruée vers l'or

Autres actions de Jean Noel Rouxel La Ruée vers l'or