La cuisine comme vecteur de mémoire dans le bouleversant LA SAVEUR DES RAMEN

Avis sur La Saveur des ramen

Avatar John May
Critique publiée par le

Eric Khoo nous avait habitué à de jolies chroniques ou divagations emplies des cultures de différents pays d'Asie, avec notamment "My magic" ou "Be with me". Le voici qui revient à Berlin du côté de la section "culinaire" dédiée aux films traitant de nourriture ou de cuisine. "Ramen Teh" est cependant bien une fiction, narrant le voyage à Singapour d'un fils de cuisinier japonais, récemment décédé.

Avec un tact digne des meilleurs Kore-Eda ou des "Délices de Tokyo" de Naomi Kawase, le réalisateur parvient à mêler histoire d'une recherche culturelle et familiale, avec le sujet plus grave du souvenir de l'occupation japonaise. Certainement l'un des films les plus émouvants de cette Berlinale, "Ramen Teh" séduit sans mal, grâce à des flash-back bien positionnés et un certain romantisme qui infuse peu à peu. Une vraie réussite.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 960 fois
4 apprécient

Autres actions de John May La Saveur des ramen