Derrière les pets, le vrai...

Avis sur La Soupe aux choux

Avatar Letikiwi13
Critique publiée par le

Si l'on vous dit "la soupe aux choux" vous penserez certainement pets a la belle étoile, picole et glouglouglouglou et vous ajouterez que vous l'avez vu comme tout le monde et que ça ne vole pas très haut. ET pourtant, si l'on creuse un peu plus loin que le concerto en pets majeur en plein air on aperçoit que cette adaptation du roman de René Fallet aborde des thèmes plus délicats.

-le capitalisme dévorant tout sur son passage y compris la vie de deux vieux qui sont en passe d’être sacrifiés sur l'autel de "l'expansion E-CO-NO-MI-QUE" louée et prêchée par le maire du village.

-les mutations socio-démographiques qui prennent place dans les campagnes d'abord désertés par l'exode rurale et assaillie par les lotissements poussant d'une terre labourée par les tractopelles, afin de loger les classes moyennes en quête de verdure, qu'on appâtera et divertira par le biais d'un gigantesque parc de loisir dans lequel, prophétise le maire, on ouvrira son porte-monnaie toutes les 5 minutes.

-le fossé intergénérationnel représentée par le retour de la Francine ressuscitée. Les vêtements, neufs et près du corps, les bains de soleil, le bal, tout cela n'est pas du goût de son mari le Glaude qu'elle finira par quitter, bien décidée a s'amuser et a vivre sa deuxième vie loin des lessives et des champs, en partant tenter sa chance a Paris, non sans difficultés.

-le mépris pour les personnes âgées: on se souviendra de la scène ou les clients de la zone de loisirs jettent cruellement des cacahuètes sur nos deux protagonistes assimilés a des singes derrière les grilles d'un zoo, telle une curieuse espèce en voie de disparition.

-Une utopie/dystopie de nos sociétés futures : la planète Oxo est en quelque sorte une représentation d'une société vers laquelle aspire le progrès en marche: société ultra développée technologiquement ou l'on vit 200 ans sans maladie et sans vieillir. Le revers de l'histoire c'est qu'il n'y a ni végétaux, ni animaux "parce qu'on en a pas besoin", et qu'on se nourrit exclusivement de minéraux. On n'y connaît pas la soupe aux choux qui comme l'indique la Denrée est source de débats depuis qu'il en a ramené dans sa planète car elle provoque le plaisir (mot que ne connaissait pas la Denrée) et est donc source de danger. Pas question de pinard non plus, que la Denrée refuse systématiquement au début. Ce n'est pas du goût du Glaude qui préfère vivre 10 ans avec un peu de chance avec le Bombée et la picole plutôt que 200 ans si c'est pour sucer des cailloux. Ils trouveront un compromis plus tard et partiront avec leur maison, leur pinard et leur accordéon apporter un peu de soupe aux choux et de baume au cœur sur l'ultra avancée planète Oxo qui n'a pourtant pas l'air bien jouasse.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 106 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Letikiwi13 La Soupe aux choux