La source de tous mes problèmes à venir.

Avis sur La Source

Avatar KiraYagami
Critique publiée par le

Bergman, un nom forcément familier pour tout cinéphile qui se respecte, un réalisateur qui ne m'avait jusqu'à présent jamais déçu en en 4 films, mais comme on dit il y a un début à tout, et dans ce cas là plutôt qu'un début je préfère utiliser le mot exception, car je ne pense pas que Bergman soit totalement en tord pour ce film que je n'ai pas apprécié, un peu de contexte semble nécessaire. La source, c'est un film que j'avais sur ma liste de visionnage depuis deux à trois ans, et il était souvent en tête de liste pour découvrir la filmographie du cinéaste suédois, avant même que je ne sache qui était Bergman ce film me donnait envie, mais ça c'est car j'avais regardé plus tôt le remake non officiel de Wes Craven, « La dernière maison sur la gauche », et voilà le problème que j'ai eu avec La source, au final il ne m'a presque rien apporté de plus que le fifilm du maître de l'horreur, qui pourtant date dans ma mémoire, je n'avais ainsi quasiment aucun point de comparaison,mis à part de vagues souvenirs de dégoûts, de bons dégoûts, car c'était le but recherché, mais assez parlé de ce film, il n'y aura aucune comparaison dans cette critique, car ce serait manquer de respect au film de Bergman, car si je ne l'ai pas apprécié autant que je l'aurais voulu, le film a de nombreuses qualités, forcément vu le réalisateur.

Tout d'abord, la photographie, je le dis souvent et j'aime le répéter, mais pour moi, avec certes ma faible culture cinématographique, je trouve qu'il n'y a pas meilleur pour sublimer le noir et blanc que Bergman, ou son directeur de la photographie dont je ne connais pas le nom, bref comme d'habitude les images sont magnifiques, même si j'ai trouvé le tout en dessous de ses autres films, pas aussi marquant. Ensuite le casting, Bergman a su s'entourer des meilleurs acteurs de son époque, Max von Sydow est encore une fois bluffant, mais le reste, bien que composé d'illustres inconnus à mes yeux, à part Gunnel Lindblom que j'avais déjà aperçu dans deux autres films sans être spécialement marqué, livre aussi dans son ensemble une prestation très solide, chaque personnage étant facilement identifiable de part des caractères et des têtes globalement assez différentes , pour moi c'est pratique, bigleux que je suis. Après c'est dommage que Bibi Andresson ne soit pas dans le film, je ne dis pas que j'ai retiré des points pour cette abération, mais presque. Enfin le plus gros point positif est la scène de viol, non pas qu'elle m'ait rendu heureux, loin de là, mais je n'avais plus été autant choqué par une scène de viol depuis le Millenium de David Fincher, aucune musique, un plan fixe, et l'horreur qui s'éternise, prenant au piège le spectateur qui n'a d'autre choix que d'attendre que cela se termine, scène d'autant plus surprenante que je pensais clairement qu'elle serait suggérée de par l'époque de sortie du film. Cette scène fut pour moi le point culminant du film, malheureusement la suite ne se révèlera pas être du même niveau que la première partie du film, qui sans être palpitante, ne m'endormait pas.

Le film a peu de défauts, pour le coup mon désamour est surtout personnel, notamment à cause des thèmes abordés dans le film, et aussi le rythme trop lent, le désir de revanche n'est jamais vraiment développé, le rythme est lent mais les événements s'enchaînent trop vite, la religion a une place centrale et quand on sait ce que j'en pense, ça n'aide pas à mon appréciation du film, car en plus on parle de religion du XIVème siècle là, donc encore plus conne qu'aujourd'hui (merde, pour une fois que je n'insultait rien dans une critique), mise en conflit avec les méchants païens représentés comme des sauvages violeurs ou sauvages tout court, car au final croire en un seul dieu est plus logique que de croire en Odin et sa troupe, j'étais du côté des sauvages pour le coup, vive Odin. Ces petits détails font que je me suis emmerdé pendant une grande partie du film, je n'exclue pas ne pas avoir compris les enjeux moraux plus profond du film, mais là où d'habitude les films de Bergman arrivent à me hanter pendant quelques temps, celui-ci ne me fait ni chaud ni froid, et un jour après son visionnage c'est déjà unvieux souvenir pour moi.

Enfin, j'ai souvent lu que ce film était conseillé par et pour beaucoup de gens qui souhaitent découvrir la filmographie de Bergman, je ne saurais que déconseiller ce film en tant que premier Bergman, sauf à la limite si les personnes n'ont pas vu le film de Craven ou son remake, enlevant tout effet de surprise certes, mais je ne trouve pas que ce film serait une introduction intéressante à son œuvre, un Bergman mineur à mes yeux. Outre la déception, cela ne va pas m'empêcher de continuer à découvrir ce réalisateur, qui a assez de films intéressants pour que ma découverte dure encore un bon moment !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 789 fois
2 apprécient · 4 n'apprécient pas

KiraYagami a ajouté ce film à 6 listes La Source

Autres actions de KiraYagami La Source