La stratégie de la poussette

Avis sur La Stratégie de la poussette

Avatar DavidRondeau
Critique publiée par le

Après de court métrage, dont un retenu pour les césars 2011, Clément Michel se lance dans son premier long métrage : La stratégie de la poussette. Thomas Platz (Raphael Personnaz), dessinateur et de Marie Deville (Charlotte Le Bon), puéricultrice, couple pendant les 5 premières minutes du film, car Thomas ne veut pas d’enfant et elle en veut. Ils se séparent comme un accord mais elle était plus d’accord que lui ! Un an plus tard, la voisine de Thomas, Mélanie (Camélia Jordana) tombe dans les escaliers et son bébé dans les bras de Thomas. Bon je vous rassure, enfin je l’espère, il n’y avait pas de bébé pour cette scène qui après y avoir réfléchit est une peu incroyable mais bon admettons ! Sa voisine va alors être admis à l’hôpital pour être soigner. Thomas devient responsable du petit Léo (c’est le bébé, devrais-je dire les bébés Loann et Timéo Foissac), la encore sans trop l’avoir choisit, et on se demande ce que font les services sociaux, enfin bon c’est un film alors admettons-le encore. Il va avoir la folle idée de reconquérir Marie, bon on le comprendre, grâce à ce bébé. Pour un premier film, j’aimerais pouvoir en faire autant, il a semble-t-il lu ma dernière critique (quoique j’en doute), il a mis une bande son, emmené par Pony Pony Run Run, ça fait du bien ! J’ai personnellement adoré Jérome Commandeur (dragueur en se faisant passer pour un papa) et Julie Ferrier (divorcé et draguant tout les papas), leurs rôles sont plutôt drôle et François Rollin également, il joue un chanteur pour enfant déjanté et stressé avant son concert. J’ai passé un très bon moment surtout après avoir vu Ce qui vous attend si vous attendez un enfant, comme quoi les comédies françaises se défendent !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 372 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de DavidRondeau La Stratégie de la poussette