Affiche La Taverne de l'Irlandais

Critiques de La Taverne de l'Irlandais

Film de (1963)

Feel-good-movie

Pour leur dernière danse à l’écran, John Ford et John Wayne s’offrent un pas de côté, à savoir une vraie comédie qui contraste après leurs dernières sombres collaborations. Paradoxalement, cette Taverne de l’Irlandais est à la fois un film comme aucun autre et une œuvre typiquement fordienne avec son humanisme, ses amitiés viriles, ses amours évidentes, ses personnages... Lire l'avis à propos de La Taverne de l'Irlandais

11 3
Avatar Play it again Sam
8
Play it again Sam ·

Pas de bagarre! ......Pas de bagarre!

Avec un début qui nous donne l'impression de tomber sur un Bud Spencer/Terrence Hill de luxe (bein, oui, de luxe, faut pas déconner quand même!), on se doute tout de suite que cette oeuvre ne fera pas partie des classiques de maître Ford (comme peuvent l'être "Qu'elle était verte ma vallée ou "Rio Grande" pour n'en citer que deux). Vous racontez l'histoire? Oh, c'est bien simple, il suffit... Lire la critique de La Taverne de l'Irlandais

26
Avatar Kowalski
8
Kowalski ·

Polyniaiseries

Un film totalement ovniesque, même si on retrouve tout ce qui fait les bons Ford (paysages grandioses, humour, camaraderie franche et virile, chants...). Il faut dire que l'histoire se passe en Polynésie française. Du coup, on se retrouve avec Marcel Dalio en père Cluzeot (sic) qui passe son temps à chanter Frère Jacques, un gendarme aux faux airs de Victor McLaglen, un saloon (tenu par John... Lire l'avis à propos de La Taverne de l'Irlandais

24 9
Avatar Pruneau
8
Pruneau ·

Lamour vient en dansant

Film particulièrement improbable et sympathique, La Taverne de L'Irlandais nous propose de suivre la vie d'une petite île polynésienne imaginaire pendant quelques semaines, avec John Wayne en tavernier, Lee Marvin en débile profond, Dalio en missionnaire, Jack Warden en toubib, Dorothy Lamour en danseuse de cabaret et des Chinois invraisemblables... Dernière collaboration entre Ford et Wayne,... Lire la critique de La Taverne de l'Irlandais

27 19
Avatar Torpenn
8
Torpenn ·

Pas un grand Ford, mais un charme certain

Certains films dégagent un véritable charme, même s'ils ne sont pas des chefs-d'oeuvres, c'est le cas de cette Taverne de l'Irlandais qui marque la dernière collaboration entre John Wayne et John Ford. C'est loin d'être un chef-d'oeuvre, il est souvent considéré (injustement) comme un Ford mineur, mais c'est un film attachant et sans prétention dans lequel on retrouve la... Lire l'avis à propos de La Taverne de l'Irlandais

11 7
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Quand Ford donne aux vannes ce riff polynésien

(Bon, OK, un peu tiré par les chevaux, le titre) J'ai débarqué sur l'île de Haleakaloha avec les meilleures valises: les amis Pruneau et Torpenn (dans l'acceptation SensCritiquienne du terme) avaient exploré pour moi l'endroit, (en bons éclaireurs qu'il sont) et m'en avait donné la plus belle des motivations, et j'arrivais donc sur place avec les meilleures dispositions. J'ai trouvé tout ce... Lire l'avis à propos de La Taverne de l'Irlandais

16 3
Avatar guyness
8
guyness ·

Une tisane et au Lee

Le début laisse redouter un Ford tombant dans son propre folklore, n’ayant d’autre motif à faire le film qu’à empiler les scènes de baston se terminant en beuverie (ou l’inverse) et y placer ses polissonneries de vieillard indigne, tout cela fort sympathique mais à l’intérêt tout de même limité. Heureusement il n’en est rien et passé le premier quart d’heure centré sur le Duke et son pote de... Lire l'avis à propos de La Taverne de l'Irlandais

13
Avatar Artobal
7
Artobal ·

Critique de La Taverne de l'Irlandais par raisin_ver

Tentons de résumer les quinze premières minutes de La taverne de l'Irlandais tout en conservant notre calme. Lee Marvin assomme un marin en lui cassant un manche à balais sur la tête avant de plonger dans le Pacifique, rejoindre à la nage une petite île, être recouvert d'une demi-tonne de colliers de fleurs, embrasser les jolies vahinés pour ensuite retrouver John Wayne dans son saloon et... Lire la critique de La Taverne de l'Irlandais

9
Avatar raisin_ver
8
raisin_ver ·

Critique de La Taverne de l'Irlandais par Johannes Roger

« La taverne de l’Irlandais » n’est pas considéré comme une œuvre majeure de Ford, c’est pourtant une de mes préférées. Peut être parce que l’humanisme chers à l’auteur y éclate comme jamais. Éloge de la fraternité dans un cadre paradisiaque qui adoucit forcément les mœurs. Amélia, jeune femme d’affaire au caractère bien trempé, fraichement débarquée de Boston, apprendra à s’humaniser au... Lire la critique de La Taverne de l'Irlandais

Avatar Johannes Roger
8
Johannes Roger ·

Les vieux briscards de la castagne.

Un petit Ford de fin de carrière dans lequel il va pour la dernière fois tourner avec John Wayne. Il faut voir ce dernier et Lee Marvin se distribuer des bourre-pif toutes les deux minutes. Je n’ai pas compris grand-chose à l’histoire sinon que ce sont deux anciens soldats du Pacifique, définitivement installés sur une ile de Polynésie après la fin de la guerre, tous deux nés le même jour et... Lire la critique de La Taverne de l'Irlandais

2 2
Avatar JanosValuska
5
JanosValuska ·