Un téléfilm sympathique: critique de La Tour Sombre

Avis sur La Tour sombre

Avatar sdtheking
Critique publiée par le

Tout d'abord il faut savoir que je n'ai pas lu les différents tomes de la saga de Stephen King, mais en voyant le film, je sais que celui-ci ne fait que survoler l'oeuvre. La tour sombre peut être un très bon pilote de série, mais question film, le résultat n'y est pas.

Il faut commencer par la durée du film, c'est très court, même trop court, parfois dans certains film, le fait qu'il soit court amène à plus de rythme, mais ici non, cela engendre de nombreux défauts. En effet, outre les problèmes de rythmes, le film expédie ses dialogues comme pas possible, on sent qu'ils veulent avancer dans leur intrigue et que les dialogues sont une sorte de contrainte. Le film est obligé de faire des dialogues pour faire avancer la mentalité des personnages, donc un peu de développement, mais aussi pour faire avancer l'intrigue. Et vu que l'on a que 1h30 de film, il faut se dépêcher pour faire tout cela, donc on expédie, et c'est tout simplement pas naturel ce que l'on voit à l'écran, c'est presque ridicule tellement c'est visible, tout cela apparaît comme une corvée, c'est aussi simple que ça. Je ne parle même pas des scènes inutiles qui sont elles aussi là pour faire bouger les choses, ou rajouter un peu d'action pour réveiller le spectateur je suppose. Même problème avec les personnages secondaires, c'est vite fait, vite expédié. Tout est fait si vite, et ce n'est pas pour autant que le rythme est rapide, au contraire, il certes convenable mais très inégal, ce qui est assez problématique pour un film qui ne dure que 1h30.

Le scénario est plutôt basique et assez facile, mais il tient sa durée et n'est finalement pas dégueulasse si on exclu les problèmes de dialogues. Le début est prometteur pour le déroulement de l'intrigue, c'est même bon, on part d'un bon pied et on amène très bien l'intrigue, puis le réveil sonne, il nous reste plus beaucoup de temps, donc on accélère tout, et pour faire cela on oublie de faire un peu de développement bien sûr, que ce soit développement des personnage ou de l'univers. Mais même si le film est court, le réalisateur a décidé de placer subtilement des easters eggs des œuvres de Stephen King... non je déconne, il a fait du forcing pour nous montrer ces dit easter eggs. Le mieux c'est le clin d'oeil lourd à Shinning en montrant l'hôtel sur une photo, pour ne pas que les spectateur le manque, il a fait un plan spécialement pour montrer la photo, on ne voyait que cela, à ce niveau ce n'est plus un easter eggs, c'est un caméo je crois. En plus de cela, il y a un peu d'humour, c'est sympathique mais c'est comme les dialogues, on voit que vous n'avez plus le temps donc on fait quelques blagues puis on passe à la suite. On dirait que chaque dialogues, chaque paroles est chronométré pour respecter le temps, parfois on a même l'impression que Tom Taylor tire Idris Elba pour lui dire « allez vient, le scénario va partir sans nous sinon », c'est hallucinant comme cela est visible et comme cela est mauvais.

Bon après, même si, à cause de sa durée limité, les combats sont peu nombreux, certains sont de qualité. C'est surtout la musique qui sauve un peu certaines scènes notamment la scène de combat final. La musiques est assez cool, parfois très basique mais d'autres fois elle arrive à faire passer des scènes pas exceptionnelles pour de bonnes scènes, celles qui donnent des frissons et qui nous fait dire « c'est trop classe ». Junkie XL a fait son job, et il permet de donner à des scènes plus d'émotion ou plus d'épique, ce qui nous permet d'apprécier un minimum ces scènes et même le film.

On arrive à sentir tout de même le potentiel de l'univers, il semble être très complexe et vaste, mais il est tellement sous-exploité. Même sans avoir vu les livres, on sait qu'ils ont raclé la surface d'une grande histoire et d'un grand univers, d'où le fait que je trouve que ce film pourrait faire un très bon pilote de série. Après on voit que l'univers que montre le film est assez restreint, on ressens le potentiel, mais sinon c'est vraiment restreint. La faute à un choix artistique qui nous fait peut-être comprendre que 60 millions de budget est peut-être ridicule vu le projet. Mettre des couleurs sombres pour un univers sombre, d'accord, mais après faut pas non plus le répéter durant tout le film pour ne pas limiter son univers. Pareil pour les décors, on a en plus tellement peu de développement de cet univers que mettre deux couleurs et deux, trois décors pour l'illustrer n'aide pas du tout. Du coup le film se restreint, il se limite bien et on voit que c'est petit ou faible, on fait apparaître une créature, sans trop d'explication, juste pour un peu d'action, qui d'ailleurs n'est pas exceptionnelle, c'est faible, tout simplement, fébrile et maigre, et je ne pense pas que l'univers de Stephen King soit comme cela.

Après faut voir les bon côté, Idris Elba est classe et nous donne des scènes d'action assez épique (merci la musique), surtout celle de fin. Tom Taylor est lui aussi bon, c'est celui qu'on voit le plus, il est très présent, parfois trop et assez souvent inutile dans certaines scènes. Par contre, Matthew McConaughey fait son job en tant que méchant, c'est même un très bon méchant, peu développé oui, mais il dégage une certaine prestance lors de ses apparitions, et ce n'est pas pour nous déplaire. Il surjoue un peu, mais franchement ça passe, son personnage reste assez cool. Après l'on peut pas trop juger vu que tout est expédié. Même si le film arrive tout de même à nous divertir, on reste beaucoup sur notre faim avec beaucoup d'interrogations, d'où le fait que c'est un excellent pilote de série ou un bon téléfilm, mais il est bien trop faible pour faire un bon film.

Conclusion: La Tour Sombre est un film si court qu'il en expédie une bonne partie donnant la sensation d'un film pauvre, fébrile et inachevé, au plus grand malheur des spectateurs.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 180 fois
Aucun vote pour le moment

sdtheking a ajouté ce film à 1 liste La Tour sombre

Autres actions de sdtheking La Tour sombre