Le nouvel Eragon !

Avis sur La Tour sombre

Avatar Steven McGuffin
Critique publiée par le

Un téléfilm sympa est-il un film sympa ?

Non. Surtout quand il a la prétention de lancer une nouvelle saga au cinéma. Surtout lorsqu'il reprend un texte qui a été en son temps le Harry Potter d'une génération qui a aujourd'hui plus de 35 ans.
Alors il y a de bonnes choses dans La Tour sombre. Deux scènes sont chouettes. Voila.
Le reste est moyen et parfois on met les deux pieds dans le ridicule. La réalisation est plate, l'univers n'est pas développé, la CGI est pas du tout au niveau et le ton est extrêmement naïf. Il convient alors de comparer avec le roman. Le premier tome s'ouvre sur le pistolero qui suit un homme habillé en noir. Il est sur sa trace mais ne parviendra pas à le rattraper tant que l'homme en noir ne l'aura pas décidé. Le pistolero arrivera dans un village et fera face à l'horreur. Les germes démoniaques déposés par cet homme dans le coeur des habitants permettent au lecteur de redouter une rencontre qui ne viendra que bien plus tard. C'est violent, cruel, puissant. Mais étrangement... le film ne raconte rien de tout cela. Pas de sang, pas de sexe, pas de fanatiques, rien. Il passe même complètement le premier tome ! Cela explique que beaucoup se sont senti largués dans ce film.
Reste un Idris Elba que j'aime toujours autant (même si on a parfois l'impression qu'il n'en a strictement rien à faire de jouer le pistolero) et Matthew, qui peut souffler le chaud et le froid, est parfois crédible en méchant sadique omnipotent (mais très con). Malheureusement la réalisation ne les utilise pas correctement, l'univers y est stérile et il n'y aura probablement pas de suite...
Le nouvel Eragon en fait.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 162 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Steven McGuffin La Tour sombre