Affiche La Traversée de Paris

Critiques de La Traversée de Paris

Film de (1956)

Critique de La Traversée de Paris par Gérard Rocher

L'action se déroule en 1943 à Paris durant l'occupation. Martin est un brave homme au chômage essayant de se sortir au mieux de cette fâcheuse situation en faisant du marché noir afin de gagner sa vie. Une nuit, il a la mission de livrer à l'autre bout de Paris quatre valises pleines de cochon provenant de la cave d'un épicier peu scrupuleux nommé... Lire la critique de La Traversée de Paris

60 7
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Du lard et des cochons : le Glaude au temps des rats !

« Dans chaque Français y a un cochon qui sommeille ». Ca tombe bien, parce que le cochon se fait plutôt rare, durant l’Occupation. Pas d’inquiétude, Jambier est là, pour vous servir, Jambier, rue Poliveau ! Incarné par un De Funès en début de carrière qui va dans ce film composer un personnage qui ne le quittera plus. Face à lui, deux autres monstres du cinéma français, Bourvil et Gabin, qui... Lire l'avis à propos de La Traversée de Paris

38 5
Avatar socrate
7
socrate ·

"Salauds de pauvres !"

La traversée de Paris est une tromperie, un film-piège. La présence au générique de trois monstres sacrés des comédies, Jean Gabin (Grandgil), Bourvil (Marcel Martin) et Louis de Funès ; qui avec l’épicier Jambier inaugure ce qui sera son rôle, le petit patron irascible et grimacier ; le contexte de l’Occupation et les réminiscences de l’extraordinaire scène du... Lire la critique de La Traversée de Paris

56 12
Avatar Step de Boisse
8
Step de Boisse ·

Salauds de pauvres !

Paris, sous l'occupation. Martin (Bourvil) doit transporter pendant une nuit un cochon découpé et réparti dans quatre valises. Un véritable trésor en sombre époque de marché noir. Problème : son associé pour le transport vient d'être arrêté par la Gestapette. Il propose alors le deal à un inconnu (Gabin) rencontré par hasard dans un restaurant, un costaud fort en gueule, que rien ne semble... Lire la critique de La Traversée de Paris

27 9
Avatar chinaskibuk
8
chinaskibuk ·

Salauds de pauvres !!!

Marcel, un chauffeur de taxi au chômage du fait du rationnement d'essence, se reconvertit en passeur de denrées pour le marché noir, et doit transporter de la viande de cochon la nuit à travers Paris occupé. Sauf que Grandgil, le comparse qu'il a choisit pour l'accompagner, est tout sauf du genre à la fermer, et prend un malin plaisir à se jouer des travers de ceux qui se... Lire la critique de La Traversée de Paris

36 3
Avatar Jackal
9
Jackal ·

la Grande débrouille

Ce film est devenu un immense classique alliant les qualités du film d'auteur à celles du film grand public ; c'est très probablement le film français (avec les Tontons flingueurs) que j'ai le plus vu depuis ma jeunesse, et que je me repasse sans problème au moins une fois par an, et c'est à chaque fois une pure délectation, même si j'en connais les répliques par coeur.... Lire l'avis à propos de La Traversée de Paris

10 5
Avatar Ugly
10
Ugly ·

"Jaaambier !... Jaaaaambieeeer !!"

Tout le monde crie, tout le monde gueule dans La Traversée de Paris : Gabin, Bourvil, De Funès ! et les autres... même les Allemands sont battus par de tels gouailleurs. Les clébards aboient, les valises passent : c'est l'esprit grande gueule du béret traficoteur, de la baguette et du cochon y compris et surtout sous l'Occupation. Plutôt que de dépeindre soit les collabos, soit les... Lire la critique de La Traversée de Paris

4
Avatar Broyax
9
Broyax ·

Mieux vaut être riche et bien portant que

Eh oui, les amis, La traversée de Paris est un de ces grands chefs-d’œuvre noirs, vraiment noirs d’Autant-Lara ! Si l’on n’y voit que l’anecdote, les éructations de Jambier, la présence de deux acteurs classés dans les meilleurs amuseurs publics de la France d’après-guerre, (Bourvil et Funès) mais aussi de plusieurs acteurs étiquetés comiques (Georgette Anys, Jacques Marin,... Lire la critique de La Traversée de Paris

8 3
Avatar Impétueux
9
Impétueux ·

Critique de La Traversée de Paris par S_Plissken

DeFunès en profiteur de guerre, coupable de marché noir, qui égorge un porc dans une cave. Il ne fait pas rire du tout l'ami Louis, il en devient même inquiétant et prouve qu'avant d'avoir été l'icone de la comédie et des grimaces cultes, il pouvait être aussi un immense acteur tragique. Repose en paix Louis tu as bercé mon enfance avec ta petite tête en caoutchouc capable de toutes les... Lire l'avis à propos de La Traversée de Paris

15
Avatar S_Plissken
8
S_Plissken ·

La traversée de Paris (1956)

Il s'agit d'un film en noir et blanc se déroulant pendant l'occupation à Paris. Le scénario est tiré d'une nouvelle de Marcel Aymé. Le film démarre par un défilé militaire allemand dans Paris, ce qui met tout de suite dans l'ambiance. Martin, ancien Taxi, gagne sa vie en transportant des valises pour le marché noir. Un soir il doit faire équipe avec Grandgil. Ils doivent transporter 4 valises... Lire l'avis à propos de La Traversée de Paris

12
Avatar greenwich
9
greenwich ·