👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Première question, pourquoi avoir ranger ce truc dans la catégorie film ? Parce qu'il y a des images avec des bonhommes dessus qui défilent pendant 2h ? Parce qu'il y a du son ?
Parce que... non, ça peut qu'être les seuls arguments...

Alors oui, je ne suis pas fan de Morsay (ou "Morgay" comme certains le surnomme, mais c'est pas bien respectueux tout ça...) et de toute sa clique (quoiqu'ils arrivent quand même à me faire rire... bien que ça soit souvent la pitié qui l'emporte), mais de là à sortir "ça", faut pas abuser non plus.
On pouvait s'attendre à une catastrophe, ça n'a pas loupé.

Tout d'abord, les personnes qui figurent dans ce machin... vous aurez remarqué que j'ai volontairement pas utilisé le mot "acteurs", cela est dû au fait que, tout simplement, il n'y en a aucun dans cet enchainement d'images mis en animation (non, on ne peut pas non plus appeler ce truc un film).
Eh bien,... ça joue mal quand ils essayent d'être naturels, c'est pitoyable et affligeant quand ça essaye de s'appliquer... Je crois que l'unique personnage qui peut prétendre à une récompense, c'est la théière.

La réalisation et le montage sont aussi "kipik"... épiques, pardon... On ne comprend parfois tout simplement pas ce qu'il se passe.
Alors, on a bien l'heure qui s'affiche de temps en temps (sûrement le côté sadique du film, nous rappelant que, oui, c'est loooonnng) mais certaines scènes se déroulent visiblement avant ou après le moment où elles sont annoncées... ou c'est moi qu'est rien compris (ça ne m'étonnerait pas...).
On voit aussi très bien la différence de qualité entre les différentes scènes, introduisant un effet "patchwork" à "l'œuvre"...

Le petit "Scénario Dufilm" attend de retrouver ses parents à l'accueil du magasin... Il s'était perdu le pauvre enfant... Plus sérieusement, le "truc" raconte l'histoire de deux gars de la cité, sortis de prison, qui sont victime d'un vilain groupe de racistes/nazis (ça doit être apparemment la même chose du point de vue du "réalisa...", enfin du gars qui a fait le film).
Une remarque là dessus, le comportement de Morsay (le personnage principal de son film) a finalement un comportement plus détestable que ses ennemis (qui dans l'absolu, sont aussi détestables), démonstration :

9h42 (oui parce que c'est important l'heure dans le film, enfin ça semble important...) : "J'ai jamais rien demandé à personne mon pote", dit le gars qui demande toujours tout à tout le monde.
9h42 (un peu tard qu'avant...) : "Je ne donne pas mes fesses pour ce drapeau de merde, ce drapeau de racistes", dit le gars qui remercie la justice française dans son film...
9h42/43 : "Moi ce pays, je le baise"... ah, bon... et il dit après être fier de rien glander et de toucher le RSA... hmm...
Il doit être midi) : "Alors vous êtes dans quel domaine ?
- Domaine ? Ça veut dire quoi ça ?, réplique Morsay (oui... bon... l'école c'est bien d'y aller de temps en temps aussi...)
- Bah, vous faites quoi dans la vie ?
- Ah dans la vie... Bah, en ce moment, je suis en train de faire des papiers pour comme ça (il dit vraiment ça...) je touche le RSA, comme ça je vais toucher 365 euros de l'État, sans rien faire, wwoouuu les vacances quoi...", c'est bien malheureux...

M'enfin, le "bonhomme", le gros dur, celui qui se veut débrouillard, qui n'a besoin de personne, qui baise tout le monde et qui encule toutes les races, n'oublie pas de remercier sa "maman chérie qu['il] aime le plus au monde" dans le générique...

Au niveau de la bande son... Pas chère, on recycle, on met sa propre musique même si elle est moisie... et surtout on la met bien fort, comme ça, pendant les scènes de dialogues, on évite d'entendre les conneries. Et sinon, on ne prend pas le son avec un micro potable, sinon on peut dire adieu au bruit du vent et aux parasites...

Pour les passages sous-titrés (parce que, parfois, les personnages parlent arabe), on n'oublie SURTOUT PAS, d'inclure des fôtes d'aurhtografe... histoire de faire rire un peu le spectateur qui se fait chier... et on met bien les lettres en blanc sur fond blanc pour bien les rendre visibles...

Pourquoi lui avoir mis 2 au lieu d'un 1 alors ? Bah... il y a quand même des passages drôles, malgré eux, Morsay étant tellement risible que "ça" devient marrant. Bref, un "film" de merde, gratuitement violent pour pas un rond... D'habitude, je ne descend pas autant un film mais là, sérieusement, c'est juste un affront au cinéma (et la suite est en préparation nous dit le générique... mais c'est pas pour tout de suite car, toujours d'après le générique, Morsay est "recherché activement par la police").

Mais surtout n'oubliez pas la morale de ce truc, résidant dans la dernière phrase du film : "La vengeance est un plat que je mange tout de suite !"... euh... sur place ou à emporter ?
Irthaal
2
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Franchement, si c'est pas de la pure perte de temps...

il y a 10 ans

La Vengeance
SeriousCharly
1
La Vengeance

Truand 2 la Galette, tu regardes notre film, tu gerbes ta mère.

Je me suis dit qu'il serait trop facile de troller sur un film qui ne demande que ça, alors je vais essayer de faire un truc un peu sérieux. La Vengeance est un film à vomir, sur tous les plans. On...

Lire la critique

il y a 10 ans

168 j'aime

25

La Vengeance
TheBadBreaker
1
La Vengeance

CLIQUEZ BANDE DE SAL*PES !

« Je ne verrais jamais ce film » Il y a des films que l’on souhaite ne jamais voir. Ce n’est pas un sermon ou une promesse personnelle, c’est juste une envie… Mais il y a des jours où l’on décide...

Lire la critique

il y a 8 ans

94 j'aime

39

La Vengeance
KingRabbit
10
La Vengeance

La dernière tentation de Morsay

Morsay, c'est le Mickael Vendetta de la banlieue. Une escroquerie analphabète montée de toute pièce sur internet pour susciter la haine, et donc polariser l'attention, afin de vendre sa camelotte...

Lire la critique

il y a 9 ans

84 j'aime

8

Eaux sauvages
Irthaal
9

L'apogée de la philosophie...

Si toi, très cher lecteur, cette citation te parle : "Disons que vous vous êtes trouvé à la porte de chez vous. Alors vous allez à votre boite aux lettres prendre la clé. Quand vous y arrivez, vous...

Lire la critique

il y a 11 ans

9 j'aime

4

TRST
Irthaal
9
TRST

Take this and fly...

Lors d'une soirée, une musique de fond un peu bizarre, sombre, triste, mélancolique, et à la limite du planant était en fond... Vu que je ne savais pas ce que c'était, j'ai embarqué le nom de...

Lire la critique

il y a 9 ans

8 j'aime

2

Halo: Original Soundtrack (OST)
Irthaal
10

Un anneau pour vous en mettre plein les oreilles

Il est plus dur d'apprécier une bande originale (qu'elle soit de film, de série ou de jeu) si l'on a pas vu/joué au jeu car chacune des musiques qui la compose est méthodiquement placé à un endroit...

Lire la critique

il y a 10 ans

7 j'aime

1