Avis sur

La Vengeance dans la peau par Eric Pokespagne

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

Liman, Greengrass et Damon terminent donc - on espère qu'ils ne cèderont pas aux sirènes de la fortune - la course de l'agent Jason Bourne avec ce troisième opus, qui restera comme le film le plus efficace, mais aussi le plus inutile de la série. Efficace, car la tension ne diminue pratiquement pas pendant les deux heures de courses poursuites haletantes, morcelées et déconstruites par la caméra toujours aussi hystérique de Greengrass, faisant du film un excitant tour de montagnes russes. Inutile, car le scénario ne fait que copier à l'identique le principe initial en remplaçant "Treadstone" par "Blackbriar", et, si l'on enlevait l'effet bluffant de la narration très intelligente de Greengrass (c'est toujours au spectateur de faire l'effort de comprendre, ce qui crèe un effet de légèreté des plus agréables), on se rendrait vite compte que toutes les péripéties de "la Vengeance dans la Peau" ont été vues dans les deux précédents volets. Reste cependant l'indéniable plaisir ressenti devant un thriller bien de son époque.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 130 fois
1 apprécie

Autres actions de Eric Pokespagne La Vengeance dans la peau