Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche La Victime

Critiques de La Victime

Film de (1961)

Farr far away

La première demi-heure de La Victime plonge clairement le long métrage dans une ambiance de film noir. Course-poursuite dans un décor urbain réaliste, jeu sur les ombres et les lumières, cavale d'un jeune homme qui essaie de faire appel à tout un réseau de connaissance pour s'enfuir de Londres en emportant avec lui quelque chose d'apparemment très précieux, interrogatoire dans les locaux de... Lire l'avis à propos de La Victime

18 3
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

How Farr would you go?

1961! Je n’arrive toujours pas à le croire. J’ai même dû mettre pause pendant le film pour aller vérifier tellement ça me semblait improbable. Il faut savoir que depuis 1861 et ce jusqu’en 1967, être "coupable" d’homosexualité était passible de dix ans de prison au Royaume-Uni. Basil Dearden (dont je salue le courage, ainsi que celui des acteurs) est alors le premier réalisateur d’Outre-Manche à... Lire l'avis à propos de La Victime

16 7
Avatar Oberyn
8
Oberyn ·

Critique de La Victime par ClémentCad

La beauté de ce film réside peut-être moins dans sa mise en scène, somme toute relativement classique, mais bien plus dans le jeu magistral de Dirk Bogarde et le thème traité. Pour la première fois, le mot "homosexualité" est prononcé dans un film britannique, et ce en 1961 au moment où celle-ci était encore condamnée outre-Manche. Loin de nous montrer un quelconque "undeground" gay à la pointe... Lire l'avis à propos de La Victime

6
Avatar ClémentCad
9
ClémentCad ·

La victime (1961)

Il s'agit d'un film en noir et blanc se déroulant en Angleterre à la fin des années 50 à une époque ou l'homosexualité était encore un délit. Le thème du film est très fort. Farr est un avocat promis à une brillante carrière de juge. Le film démarre de façon mystérieuse avec Barrett qui est pourchassé. Pourquoi, par qui ? On ne sait pas. Barrett a détourné de l'argent mais on ne comprend pas... Lire la critique de La Victime

4 5
Avatar greenwich
8
greenwich ·

Quand le passé le rattrape.

La victime est un film noir anglais qui traite en fond de l'homosexualité, celle d'un mari rattrapé par son passé. C'est un thème très courageux dans l'Angleterre des années 1960, où s'afficher publiquement entre hommes ou entre femmes était passible d'emprisonnement jusqu'en 1967. Dirk Bogarde joue cet homme, un avocat qui pourrait devenir juge, jusqu'à ce qu'il apprenne que son ancien amant... Lire l'avis à propos de La Victime

Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Un film très audacieux qui a fait avancer la cause homosexuelle en Grande Bretagne.

Je suis fan du cinéma de Basil Dearden qui s'est à plusieurs reprises attaqués aux grands sujets sociaux de son époque via le film de genre. Ici nous avons un thriller de bonne facture mais au-delà de la forme c'est bien le fond qui est passionnant. Le film bénéficie d'une excellente prestation de Dirk Bogarde qui n'a pas hésité à mettre sa carrière en danger en incarnant un avocat... Lire l'avis à propos de La Victime

Avatar nbotti
8
nbotti ·

Une dénonciation du système britannique

Bien que le temps ne soit plus à la chasse aux sorcières durant la seconde partie du 20ième siècle, la population homosexuelle ne peut vivre sans se dissimuler, se réfugiant parfois derrière un mariage de convenance. C’est le cas du héros de La Victime, un avocat réputé qui tente de s’affranchir de son orientation. Mais tous ne se livrent pas à une telle union, préférant rester seul en... Lire la critique de La Victime

Avatar CineSeries.com
8
CineSeries.com ·

Décevant mais important

La Victime est un film qui, si on excepte l'introduction qui, par son dynamisme, son premier personnage aux antipodes des personnages chics et bien coiffés, et ses prises de vues en extérieur, m'avait fait espérer à une oeuvre plus moderne. Un film donc finalement très classique dans sa mise en scène - il aurait pu sortir dix ans plus tôt que ça ne m'aurait pas étonné. Mais c'est sur le sujet... Lire la critique de La Victime

Avatar Gregor  Samsa
6
Gregor Samsa ·