👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

S'ils font une suite, prévoir des boules Quies

Je dois avouer que ca partait assez mal.

Aller voir un film fait par des filles, pour des filles, uniquement avec des histoires de filles....C'est chaud. Et j'y suis allé accompagné de ....4 filles. Oui j'aime les défilles.

Première chose. Le film est bruyant. Mais vraiment bruyant. Ça gueule tout le temps. Tout se déroule dans une sorte de cacophonie générale, puisque tout le monde parle, ou plutôt hurle, en même temps. Car oui, les actrices hurlent (Big Up au preneur de son qui a du se retrouver en arrêt maladie avant la fin du tournage).

Pour ce qui est du scénario on va faire court, il est inexistant. Les scènes trainent en longueur, ca ne retombe jamais, et je me suis très vite désintéressé.

Et en exclusivité pour vous, le film résumé en moins d'une minute :
"Youhou les filles on est trop jeunes, trop cool et trop bourrées, Yeah.....Je l'aime et il m'aime mais c'est un salaud et je suis une pétasse. Youhou les filles on est toujours jeunes mais je veux vivre avec mon copain....Youhou t'es trop plus ma copine....Youhou, des vaches...Youhou....on s'aime quand même...Youhou, ....We are trop des good friends aber ich bin ein Berliner".

Bon sinon j'ai quand même trouvé une qualité au film, au sein de laquelle réside sa faiblesse. En fait, il est crédible, dans un milieu de parisiennes de base qui vont au Baron. Les dialogues (pour ceux que j'ai entendus), les scènes, ne sonnent pas faux. Mais c'est ca le problème c'est tellement réaliste qu'il ne s'y passe jamais rien. Ah si à un moment il y a ....Ah non, j'ai confondu.
Ouais non il ne se passe rien. Et si je veux voir une vie chiante, ben merci j'ai la mienne. Parce que des beuveries qui finissent n'importe comment moi aussi j'en fait, mais c'est pas pour autant que j'en impose la narration à tout le monde.

En tout cas, si on pouvait donner une couleur plutôt qu'une note à nos avis, le vert étant le meilleur et le rouge le pire, j'aurais facilement donné à ce film "L'avis Orange".
krykyan
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste ivalf et krykyan s'en vont au cinéma...

il y a 11 ans

12 j'aime

La Vie au ranch
krykyan
4

S'ils font une suite, prévoir des boules Quies

Je dois avouer que ca partait assez mal. Aller voir un film fait par des filles, pour des filles, uniquement avec des histoires de filles....C'est chaud. Et j'y suis allé accompagné de ....4...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

La Vie au ranch
Fry3000
1

"J'en ai ras le bol de la vie au Ranch"

Voilà la réplique, prononcée par Pamela, qui résume tout. C'était essentiellement une succession de scènes de fêtes et de déconnes où le brouhaha est mal enregistré et où les délires qui paraissent...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

1

La Vie au ranch
amijok
1

Critique de La Vie au ranch par amijok

Comment un film comme celui-là a-t-il pu être sélectionné en compétition pour le festival Premiers Plans ? Comment les personnes qui ont réalisé cette chose n'ont pas eu honte de la montrer ? On voit...

Lire la critique

il y a 11 ans

8 j'aime

4

La Vie au ranch
krykyan
4

S'ils font une suite, prévoir des boules Quies

Je dois avouer que ca partait assez mal. Aller voir un film fait par des filles, pour des filles, uniquement avec des histoires de filles....C'est chaud. Et j'y suis allé accompagné de ....4...

Lire la critique

il y a 11 ans

12 j'aime

Le Prestige
krykyan
6
Le Prestige

Abracada...Plouf

C'est dingue comme les films sur les illusionnistes sont faciles. C'est vrai ca accroche l'œil, l'univers est intéressant, on espère toujours découvrir des secrets qu'on sera les seuls à...

Lire la critique

il y a 11 ans

11 j'aime

4

Lucky Luke
krykyan
1
Lucky Luke

Tiens, on peut pas mettre en dessous de 1 étoile?

AAAAAAAHHHH. Autant vous le dire tout de suite, ce film est une horreur. Déjà, soyons franc, James Huth n'est pas un grand réalisateur. mais là, il passe directement au niveau suivant. Ce n'est même...

Lire la critique

il y a 12 ans

11 j'aime

1