Pseudo-comédie bobo-gauchiste réalisée par un cuck collabeur.

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar Le_Kaiju_Darwiniste
Critique publiée par le

En période de révolution de Jasmin, un cinéaste cuck collabeur arrogant au coeur de plusieurs scandales liés au tournage avec les techniciens et les actrices., Abdellatif Kechiche, réalisateur de "La Faute à Voltaire" (histoire d'un sans-papiers 100 % bobo-trotskard), a donc réalisé une histoire d'amour entre deux mineures lesbiennes interprétées par Adèle Exarchopoulos et Léa Seydoux, remportant de ce fait la Palme d'Or du festival de Cannes.

Un film très indigent, à pleurer de vulgarité, tant sur la sexualité que linguistique, et horripilant, digne d'un art d'Etat, un art cosmopolite, qui est strictement de la propagande dure et intégral pour le Mariage pour tous, avec deux dépravées qui se sont en plus permis de faire des gestes obscènes à Canal +, le tout ponctué de vulgarité en se prenant pour des révolutionnaires progressistes.

Pour un film médiocre qui devait intéresser personne tellement c'est indigent, il a été plutôt bien amorti et remboursé intégralement par la stupidité et le masochisme des enseignants et des jeunes puceaux attirés par les scènes de cul lesbiens.

Film sans intérêt, qui n'est que pure propagande du gouvernement d'Hollandouille, bourrée de clichés et de vulgarité que je recommande de tomber dans les chiottes de l'Histoire du cinéma.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1075 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de Le_Kaiju_Darwiniste La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2