La vie d’Adèle – Chef d’oeuvre indubitable

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar Raphaël Rück
Critique publiée par le

L’adaptation de la bande dessinée Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh est un chef d’oeuvre cinématographique de notre temps. Réalisé par le tunisien Abdellatif Kechiche (La graine et le mulet) il a suscité un tollé parmi les critiques pour ses scènes de sexes crues et proches de la pornographie. Réponse à ceux qui se sont arrêtés sur ses défauts sans en voir les atouts.

Eponyme du film, Adèle Exarchopoulos, est la véritable auteur de ce long-métrage de plus de trois heures. Dès la première séquence elle nous rappelle que les jeans ne sont pas toujours moulés sur les corps des femmes du XXième siècle en remontant son pantalon avant de courir après le bus qu’elle vient de rater. Tout au long du film le spectateur peut suivre avec joie, effroi et empathie la mimique de son visage et la gestuelle de son corps cadrés de près et de moins près, à son avantage et – je l’avoue – son désavantage.

Cliquez sur ce lien pour lire toute ma critique: http://raphaelrueck.com/2014/02/06/la-vie-dadele-chef-doeuvre-indubitable/

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 364 fois
Aucun vote pour le moment

Raphaël Rück a ajouté ce film à 1 liste La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Autres actions de Raphaël Rück La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2