[Trombone Interlude]

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar Arez
Critique publiée par le

"Si j'étais gay, je pense hip-hop me déteste Avez-vous lu les commentaires sur YouTube ces derniers temps? "L'homme, c'est gai» est abandonné sur le quotidien , nous sommes devenus si insensibles à ce que nous disons Notre culture de l'oppression fondée Pourtant, nous n'avons pas l'acceptation de 'em appel de l'autre fagots Derrière les touches d'un babillard Un mot ancrée dans la haine Pourtant, notre genre ignore encore "homosexuel" est synonyme de moindre C'est la même haine qui a causé des guerres de religion Sexe à la couleur de la peau, le teint de votre pigment La même lutte qui a conduit les gens à marcher-out et des sit-ins C'est droits de l'homme pour tout le monde, il n'y a pas de différence en direct sur! Et soyez vous même! Quand j'étais à l'église, ils m'ont appris quelque chose d'autre Si vous prêchez la haine au service, ces mots ne sont pas oints cette eau sainte que vous tremper dans a été empoisonné Quand tout le monde est reste sans voix plus à l'aise plutôt que de se battre pour l'homme qui ont eu leurs droits volés je ne pourraient pas être les mêmes, mais ce n'est pas important Pas de liberté jusqu'à ce que nous sommes égaux droit Merde je soutiens [Trombone Interlude]" - Macklemore

La Vie D'Adèle est le Macklemore des films lesbiens.

Mauvais sur le fond. Mauvais sur la forme.

Si vous aimez les réinterprétations de narratives queer hétérocentrées et pétries de classisme puant, vous adorerez La Vie D'Adèle. Vous adorerez également me voir vous ouvrir le bide avec mes dents pour vous arracher le cœur à mains nues.

C'est un film qui est aussi mauvais qu'il en a l'air. Mention spéciale à Léa Seydoux, le plus grand talent comique du cinéma Français, surtout dans cette scène de rupture absolument hilarante devant laquelle j'étais plié en deux. Kéchiche est un super perfectionniste qui fait chier toute son équipe pour refaire chaque scène quarante fois, et c'est les prises qu'il a décidé de garder. J'ai applaudi des deux mains.

Et je vous épargne les commentaires sur la scène de cul de huit minutes qui ne sert absolument à rien, mais qui dure huit putain de minutes. HUIT. MINUTES.

Je crois que la note dit tout. Non, je ne vais pas faire plus d'efforts. Le film n'en fait pas, alors pourquoi moi ?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 520 fois
3 apprécient · 4 n'apprécient pas

Autres actions de Arez La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2