Avis sur

La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2 par Nelenia

Avatar Nelenia
Critique publiée par le

La vie d'Adèle...C'est...Plus qu'il n'y parait.

C'est plus qu'un film, c'est plus qu'une leçon. C'est une franche émotion. Pure, brutale, évidente, simple. J'ai regardé, ces derniers temps, plusieurs films sur notre génération et force est de constater que je disais souvent " il n'est pas nécessairement utile d'être aussi démonstratif pour mettre en avant. " Et en fait, depuis mes deux derniers films, je réalise que mon point de vue à changer.

Je crois que cette critique sera la plus courte que je n'ai jamais faite. Mais pour moi, qui ai 24 ans, qui ai connu la période du lycée, l'entrée dans l'âge adulte...Et ce que soulève ce film, au delà de l'acceptation de son homosexualité, c'est je crois, à mon sens, tous les doutes, les choix, les envies que l'on a dans une vie. La violence face à nos réactions, à ce que l'on défend. Des conversations qui sont très réalistes quand à la vie de couple, à la vie de famille, à la vie lycéenne.

Et à une époque où la sexualité, au delà de l'homosexualité est...vendue, est vulgarisée, je trouve qu'il est bon de le remettre à sa place, dans son contexte. Notre génération est ce qu'elle est. Elle a évolué, forcément, en réaction, en appréciation à ce qui l'a construit, ce qui l'a généré. On parle de sexualité plus facilement, plus aisément, les tabous ont presque tous sautés. Et ça entraine aussi ces excès. Alors je comprends que les scènes de sexe soient plus visibles, soient plus franches, car finalement, elles ne sont pas moins réalistes. Et surtout lorsqu'elles sont ainsi faites, qu'elles sont dans une vie de couple. Finalement, le plus interessant ce n'est pas de savoir si oui ou non le fait qu'elles soient plus franches et plus assumées soient un problème, mais bel et bien de la façon dont on le fait. Car c'est toujours ça, le plus important ; les raisons qui nous motivent et qui nous poussent.

Parce que je ne retiens pas les cris, la beauté des corps ou même l'acte en lui même. Ce que je retiens, c'est une scène en particulier, après l'amour justement. Quand Emma dit à Adèle qu'elle est belle. Ces petits mots, ces regards, ces marques d'affections, qui sont propre à la vie d'un couple. Ces instants de rire, de légèreté où rien ne compte si ce n'est l'autre. Juste, le véritable sens de l'amour. Le véritable sens de la sexualité, dans ce qu'elle a de plus beau, de plus entiers et de plus sincère.

Ici qu'ils choisissent de mettre en avant l'homosexualité est au final...Presque secondaire pour moi, puisque c'est ancré en moi, que c'est naturel, aussi pour moi c'est une comédie romantique, rien d'autre. Et sublime de ça.
Alors voilà, je vais me montrer ouverte d'esprit et ne pas rentrer dans le schéma classique du " ce ne sont que de vulgaire images de porno ! " Le monde change, notre vision de celui ci aussi, et si on aime un temps soit peu l'art, on se doit de le prendre comme il est. Accepter que les scènes d'amour version année 80 avec de la musique romantique, des effets de lumières, d'ombres, de cheveux et d'expression parfaites, ce n'est pas ça. La vie à deux, ça n'est pas ça. Et ce film est un superbe rappel de ce qu'est la vie : choix, amour, sexualité, difficulté.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
1 apprécie

Autres actions de Nelenia La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2