Purge en vue mon capitaine

Avis sur La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2

Avatar Noé Clément
Critique publiée par le

Mon Dieu mon Dieu mon Dieu. Puisse le cinéma français n'oublier jamais ce jour funeste où un film a touché les abysses.
Par où commencer... La Vie d'Adèle est l'exemple aussi rare que précieux d'un film qui rate ABSOLUMENT TOUT ce qu'il entreprend. Les personnages, le "scénario", la photographie, l'image, le son : TOUT est une insulte à tout ce que le cinéma a construit jusqu'à présent. Une image stable ? Non, M.Kechiche préfère monter ses caméras sur ressort et abuser des très très gros plans du bas du sourcil au bas du nez (magnifique choix esthétique soit dit en passant), c'est vrai que c'est vachement plus agréable. Véridique : étant assis juste devant l'écran pendant les 3h (!!!), j'ai été nauséeux tout le film. Sérieux, c'est normal ça ?
Mais l'envie de vomir ne s'arrête pas là. Oh que non. Les personnages sont infâmes - mention spéciale à Léa Seydoux qui a atteint les bas-fonds de la non-crédibilité -, les dialogues sont vides à tel point que ça en devient révoltant (tous les philosophes cités se retournent dans leur tombe, et les "discussions" familiales sont à mourir de rire). Rien n'est joué dans la finesse, tout est présenté crûment à l'écran, intention louable mais réalisé si pauvrement qu'on a l'impression que le film chie sur le réalisme, et même sur la vie en général. Le mauvais goût est omniprésent : la famille d'Adèle mange ... soupir des huîtres à un dîner ("dis, tu l'as vu la référence ? Non je t'explique : en fait c'est un film sur des lesbiennes donc les huîtres et tout... Non tu comprends pas ? Des HUITRES ? Des lesbiennes !!"), les scènes de "sexe" sont amenées avec la délicatesse d'un semi-remorque et sont filmées comme un porno russe, fabuleux.

Non, vraiment bravo à M.Kechiche qui montre enfin à tout le monde qu'on peut faire ce qu'on veut avec le cinéma. Une histoire, des personnages, le réalisme, la logique, la finesse, un TREPIED ? Tout cela est inutile, M.Kechiche l'a bien compris. Car après tout, c'est un génie, il n'aurait pas eu la palme d'or dans le cas contraire.

En bref, un film mégalomaniaque qui symbolise à lui seul la déperdition du cinéma "intello" français.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 419 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Noé Clément La Vie d'Adèle : Chapitres 1 et 2