Un réalisateur allemand prometteur pour un thriller dramatique riche en suspense.

Avis sur La Vie des autres

Avatar Ciné-Look
Critique publiée par le

Pour son premier Long, le réalisateur allemand Florian Henckel Von Donnersmarck nous livre un thriller dramatique riche en suspense, tournant autour de trois personnes: un Stasi et le couple soupçonné d'anti-communisme qu'il surveille. Un récit fort en émotions...

Florian Henckel Von Donnersmarck, pour son premier long, nous offre une fresque magnifique sur les Stasis de l'Allemagne communiste, située au début des années 80. Les Stasis, pour rappel, étaient des sortes d'agents secrets opérant pour l'Etat (d'ailleurs, "Stasi" vient de "Staatssicherheit", qui signifie "sécurité de l'Etat"). Ils étaient chargés de surveiller la vie de toute personne soupçonnée d'être anticommuniste dans l'Allemagne de l'Est.

C'est l'acteur Ulrich Mühe qui interprète ici brillament le rôle d'un Stasi, Gerd Wiesler, chargé de surveiller la vie quotidienne de l'auteur à sucès Georg Dreyman (Sebastian Koch) et de sa compagne, l'actrice Christa-Maria Sieland (Martina Gedeck), tous deux faisant soi-disant partie de l'élite des intellectuels communistes. Les techniques utilisées par les Stasis afin de contrôler la vie des autres sont ici bien montrées, à travers le placement de micros dans la maison du couple, mais là n'est pas le but du film, qui se concentre en réalité sur les trois personnages principaux. En effet, même si Gerd Wiesler passe au début du film pour un Stasi efficace mais sans coeur, et même si le couple qu'il surveille est anti-communiste en cachette, il commence par s'intéresser à ces deux personnes, et il essayera de les protéger de son mieux, sans qu'elles le sachent, en disant qu'il n'a aucune preuve de leur anti-communisme. Alors que lui vit une vie bien monotone, contraint à travailler uniquement, sans compagnie, il est normal qu'il finisse par être fasciné par la vie de couple de l'écrivain et de l'actrice qu'il surveille.

Ainsi donc, Florian Henckel arrive à nous plonger dans un thriller dramatique palpitant, avec de nombreuses scènes de suspense bien placées et agrémentées d'un thème efficace composée par Gabriel Yared, en compagnie de Stéphane Moucha. En tant que spectateurs, nous nous attachons non seulement à ce couple, surveillé de toutes parts, mais aussi à ce Stasi qui, au fond, ne fait que faire son devoir.

En outre, le réalisateur allemand s'en sort fort bien avec la fin de son film, en reportant les événements à quelques années plus tard, alors que le Mur de Berlin n'est plus, de même que les Stasis, plutôt que de s'arrêter sur l'événement dramatique que je ne vous raconterais pas ici.

Ce premier long est donc pour ainsi dire une pure merveille. Actuellement, nous sommes au courant que Florian Henckel Von Donnersmarck n'a pas fait des étincelles avec son deuxième long ("The Tourist") mais nous espérons qu'il continuera à nous faire d'aussi bon film que "La Vie des Autres".

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 225 fois
1 apprécie

Ciné-Look a ajouté ce film à 1 liste La Vie des autres

Autres actions de Ciné-Look La Vie des autres