Affiche La Vierge des tueurs

Critiques de La Vierge des tueurs

Film de (2000)

Critique de La Vierge des tueurs par Claire Magenta

Sélectionné à la Mostra de Venise en 2000, La vierge des tueurs est né du souhait récurrent de Barbet Schroeder de pouvoir tourner un film dans son pays de cœur, la Colombie, où il y passa cinq années de son enfance. Après deux décennies à chercher un écrivain colombien à la fois capable d'écrire un scénario, et d'être intéressé par un projet de film, le cinéaste suisse fit la découverte de... Lire l'avis à propos de La Vierge des tueurs

7
Avatar Claire Magenta
8
Claire Magenta ·

Retour au pays.

Peu importe sa qualité, La vierge des tueurs restera dans l'histoire du cinéma comme étant le premier film a avoir été tourné en haute définition, juste avant Vidocq et l'épisode II de Star Wars. Loin d'être un simple gadget, elle donne plus de liberté au réalisateur dans les rues surchargées de Medelin, mais aussi un travail très intéressant sur la couleur, où le bleu, le jaune et le rouge... Lire l'avis à propos de La Vierge des tueurs

3 7
Avatar Boubakar
7
Boubakar ·

Ad nauseam

Ce film m'a bouleversée, écoeurée. Il m'a donné la nausée. Je suis restée jusqu'au bout, accablée au fond de mon fauteuil, en me jurant de ne plus jamais, jamais, jamais revoir cette Vierge des tueurs. J'ai détesté et pourtant j'ai mis 7 car ce film est un vrai bon film. Il dérange, informe, embarque, séduit parfois ses spectateurs. A voir. Du beau cinéma. Qui fait mal aussi. Lire la critique de La Vierge des tueurs

3
Avatar Leonor
7
Leonor ·

"Ville empoisonnée, possédée par la colère"

Quand le chaos du verbe rencontre la frénésie urbaine. La Vierge des tueurs met en scène un écrivain insupportable du nom de Fernando Vallejo, incapable de se taire et piètrement interprété par German Jaramillo. Sa lassitude existentielle se voit contrebalancée par la passion dont il s’éprend pour un bel éphèbe, ange extrait des enfers terrestres et condamné, malgré les présents, à y... Lire la critique de La Vierge des tueurs

Avatar Fêtons_le_cinéma
6
Fêtons_le_cinéma ·

Critique de La Vierge des tueurs par Goguengris

Histoire sombre et décalée filmée sur le rythme d'une déambulation d'un homme attaché à cette ville folle et cruelle de Medellin, désabusé mais comme ensorcelé par le déterminisme de cette violence, que les églises figent à travers les larmes de leurs icônes. C'est déroutant autant que ces meurtres ritualisés en pleine rue, désincarnés, où des pantins interchangeables s'appliquent à la... Lire la critique de La Vierge des tueurs

Avatar Goguengris
6
Goguengris ·

Ça ne donne pas envie de passer ses vacances en Colombie

Une claque… et pourtant le début du film faisait craindre le pire, non pas en raison de l'homosexualité des protagonistes, mais parce ce couple ne parvient pas à susciter l'empathie et parce qu'on se demande où le film va nous emmener. Et tout d'un coup la violence éclate, gratuite, irraisonnée, imprévisible et surtout d'une banalité terrifiante, et ça n'arrête plus… et quand c'est fini ça... Lire l'avis à propos de La Vierge des tueurs

1
Avatar estonius
7
estonius ·