Les vautours.

Avis sur La Volonté du mort

Avatar Fatpooper
Critique publiée par le

Je ne savais rien de ce film lorsque je l'ai sélectionné pour ce soir. En fait, The cat and the canari, à la base une pièce de théâtre, a été adapté maintes fois au cinéma, ce qui est comprehensible au vu du pitch; cette version, la première, est un film muet.

Si l'idée de base est bonne, le scénario (ou screenplay) l'est moins. Il y a pas mal d'incohérences et les personnages ne sont pas parfaitement distingués. Au point qu'il y en a qui ne servent à rien sinon augmenter les suspicions sur qui pourrait bien être le tueur(sans réelle preuve puisqu'ils ne font rien dans le film...). J'ai bien envie de découvrir les autres versions pour voir comment ces problèmes ont été évités.

Côté technique c'est bien fichu. On a droit à de belles compositions, des mouvements de caméra assez sauvages (n'oublions pas qu'à l'époque la caméra est une grosse machine bien lourde), un montage parallèle permettant ainsi un climax rempli de suspens jusqu'au bout des dents, des très gros plans (parties de visage) ce qui n'était pas encore courant dans la grammaire cinématographique à l'époque. On pourra peut être reprocher un rythme pas tout à fait maîtrisé. Le début par exemple est beaucoup trop long: on nous présente les personnages chacun à leur tour, au fur et à mesure qu'ils arrivent dans le chateau... mais vu que la plupart n'ont pas de véritable personnalité... c'est juste long et ennuyeux; le monteur aurait pu facilement raccourcir ce passage.

Mais le plus gros problème reste pour moi les intertitres. Il n'y a aucune stylisation dans le panneau, ni dans la typographie, ce qui, à chaque tirade, nous sort immédiatement du film. Il devient dès lors hardu de se prendre d'empathie pour ce qui arrive à l'actrice principale, un peu comme si durant votre film, le téléviseur se coupait toutes les 2minutes... Un problème qui pourrait pourtant très facilement trouver une solution. Peut -être est ce un défaut imposé par la restauration? peut-être les plans de panneaux étaient ils trop endommagés? ou bien est ce que les traducteurs étaient trop paresseux pour insérer des sous titres en dessous des panneaux originaux?

Les acteurs sont par contre formidable. L'actrice principale, Laura LaPlante, est magnifiquement belle (et là je découvre sur Google, qu'il lui arrive de poser nue). Il y a une véritable alchimie entre tous les membres de cette peitte troupe, autant dans les scènes d'épouvante que de comédie. Car oui le film jongle habilement entre les deux genres... peut-être en favorisant un peu l'aspect comique. Mais en même temps le rire est le plus beau contraste qu'on puisse faire avec la peur, recette dont Sam Raimi use et abuse dans sa saga Evil Dead.

Bref il s'agit d'un film qui comporte des défauts principalement dans le scénario un peu farfelu et dans son traitement des intertitres; à part ça, on en retient beaucoup de bonnes idées et un aspect technique indéniablement réussi (mis à apt quelques chutes de rythme donc). A voir!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 286 fois
3 apprécient

Autres actions de Fatpooper La Volonté du mort