La Cigale, le navet et la bidasse

Avis sur La cigale, le corbeau et les poulets

Avatar Truch
Critique publiée par le

Vu en avant première il y a plusieurs mois à la fête de l'Huma On suit l'histoire d'un groupe d'amis vivant dans un petit village de l'Hérault, soupçonné par la police anti-terroriste d'avoir envoyé des balles de 9mm à Sakozy. Mais en fait ... bah c'est pas eux... L'histoire aurait pu s'arrêter là mais c'est sans compter le sadisme du réalisateur. Du coup, on les suit pendent une longue heure et demie dans leur aventure de vieux révolutionnaires bourrus et pas sympathique pour un sous. Tout le long du film, on se demande si on a à faire à une bande de comiques parodiant un groupuscule anar des 70's façon Action Directe. Mais non, les types se prennent réellement pour une sorte d'avant-garde révolutionnaire. Bref, , un beau navet que ma mémoire a vite oublié.
Mais c'est sans compter l'actualité. Au détour d'un article(1) sur une éventuelle candidature du chanteur Hugues Aufray, on apprend que le protagoniste principal du film, Pierre Blondeau, traine avec le chef du Lys Noir, groupuscule royaliste, partisan d'un putsch militaire et le revendique ("on est pas sectaire dans le coin" y voyant un moyen de faire tomber la Ve République). Alors comme ça on se prend pour des révolutionnaires mais on traine avec des bidasses? On aurait pu juste trouver cela ridicule si le confusionnisme, c'est à dire tisser des relations avec l'extrême droite, prétendument anti-système, n'était pas une tentation de plus en plus rependue au sein de la gauche radicale. http://www.marianne.net/presidentielle-comment-hugues-aufray-se-fait-instrumentaliser-groupuscule-extreme-droite-100248960

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 509 fois
2 apprécient

Autres actions de Truch La cigale, le corbeau et les poulets