Affiche La femme qui est partie

Critiques de La femme qui est partie

Film de (2017)

Balut !

Horacia (Charo Santos-Concio) sort de prison. Elle y a passé 30 ans… pour rien. Elle recouvre enfin sa liberté parce que sa seule amie durant ces 3 décennies vient d’avouer être coupable du meurtre pour lequel elle était emprisonnée. De plus, l’amie en question s’est pendue le matin de la sortie de prison d’Horacia. Que peut faire Horacia, sinon chercher sa famille dont elle... Lire l'avis à propos de La femme qui est partie

8 2
Avatar Electron
8
Electron ·

Vol de vie

Cette critique est avant tout adressée aux spectateurs qui ne connaissent pas Lav Diaz et qui hésiteraient à se lancer dans son cinéma. Il s'agit de montrer en quoi La femme qui est partie est une bonne façon de s'aventurer dans un autre possible. On ne peut séparer chaque film de ce metteur en scène atypique de la conception d'une durée épique, proche de la temporalité... Lire l'avis à propos de La femme qui est partie

2
Avatar Narval
9
Narval ·

J'attends la version courte.

Quelle déception pour La femme qui et partie. Les atouts du films sont nombreux et indéniables : une très belle mise en scène, un magnifique noir et blanc, une actrice brillante et bluffante de virilité et d'humanité, des scènes superbes comme l'interrogatoire d'Hollanda ou la scène finale. J'ai beaucoup aimé les 45 premières minutes mais hélas la durée du film est rédhibitoire et les scènes... Lire l'avis à propos de La femme qui est partie

Avatar thobias
6
thobias ·

Séjour(s)

Les productions de Lav Diaz ont beau être toujours hypertrophiques sur le papier, il nous installe dans un temps qui fait qu'on ne voit néanmoins pas passer ce temps et qu'on ne parvient pas à s'y ennuyer. Car ce temps est absorbé par une image d'une incroyable pureté et par des moments qui captent le spectateur et le substitue à son temps propre. A tel point que je n'ai jamais vu quelqu'un... Lire la critique de La femme qui est partie

Avatar Zarathoustra93
8
Zarathoustra93 ·

Blissfully Yours

Sorti dans le sillage de la déferlante La-La land de Damien Chazelle, La Femme qui est partie, le dernier film du philippin Lav Diaz en est l’antithèse exacte. Présenté au TIFF (Festival international de Toronto) après avoir été couronné du titre suprême à Venise, La Femme qui est partie est une œuvre qui n’a pas peur d’étirer le temps, de laisser au... Lire la critique de La femme qui est partie

Avatar Bea Dls
9
Bea Dls ·

Les figures du crépuscule

Une oeuvre profondément fascinante. Ce qui caractérise le mieux la puissance hypnotique et narrative de ce film-monstre reste certainement le traitement de l'ombre et de la lumière effectué par l'épatant Lav Diaz : une écriture cinématographique presque intégralement régie par la mise en scène, cette dernière s'avérant remarquablement précise et homogène. En limitant les valeurs de... Lire l'avis à propos de La femme qui est partie

1
Avatar stebbins
9
stebbins ·