Affiche La mariée était en noir

Critiques de La mariée était en noir

Film de (1968)

Critique de La mariée était en noir par Gérard Rocher

Ce samedi là, Julie est une jeune mariée radieuse sortant de l'église au bras de son nouveau mari, un copain d'enfance. Le blanc lui va si bien... A ce moment, un coup de feu éclate et la balle tue net le marié. Or dans un appartement face à l'église cinq copains adeptes des armes à feu jouent à un jeu stupide. Se rendant compte des conséquences de leur acte, ils ont tout juste le temps de... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

38 27
Avatar Gérard Rocher
8
Gérard Rocher ·

Critique de La mariée était en noir par MrsChanita

Une froide histoire de vengeance, captivante, minutieuse, orchestrée avec sang-froid et inventivité par une Jeanne Moreau implacable et glaciale. De savoureuses mises à mort étudiées, individualisées, des 5 meurtriers de son mari, son premier amour, celui dont elle attendait depuis l'enfance de devenir la femme, et qu'on lui a ravi à jamais. "La mariée était en noir" est un petit chef d'oeuvre... Lire la critique de La mariée était en noir

24 12
Avatar MrsChanita
10
MrsChanita ·

"Je suis sans pitié, sans scrupule, sans compassion, sans indulgence, pas sans intelligence."

Cette femme a le droit de vouloir se venger. Et... Nous méritons de mourir. Mais cela dit, elle aussi. Deux citation de Tarantino à travers les personnages de Kill Bill volume 1 & 2 Je sais je sais, j'étais supposé parler de "Ailleurs" mais je reporte ça à plus tard pour une critique qui me tient un peu plus à cœur. François Truffaut... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

8 6
Avatar Lordlyonor
10
Lordlyonor ·

Mortelle… blessure assassine

Il était 10h30, les mariés posaient à la sortie de l’église quand le coup de feu a claqué. Quoique sauve, Julie Kohler est anéantie par la mort de son époux. Le suicide lui étant interdit, elle tuera. Jeanne Moreau porte le film sur ses épaules. Pour seconds rôles, Truffaut a choisi des acteurs d’exception qui habitent, en quelques brèves scènes, des rôles parfaitement écrits. Claude Rich... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

18 5
Avatar Step de Boisse
6
Step de Boisse ·

Critique de La mariée était en noir par Truman-

Quentin Tarantino s'est forcément inspiré de ce film pour faire son très célèbre "Kill Bill", bien que ce soit différent sous plusieurs aspects on y retrouve les bases qui ont été reprise . L'idée du mariage et de la vengeance, les assassins qui sont cinq et le fameux carnet ou la mariée raye les noms une fois qu'elle a accompli sa besogne . D'ailleurs en allant plus loin dans la comparaison... Lire la critique de La mariée était en noir

15 6
Avatar Truman-
7
Truman- ·

La recette ne suffit pas

Film hommage à Hitchcock, "La mariée" n'est en fait qu'une vaine tentative d'imitation. La grande connaissance de Truffaut des films d'Hitchcock ne s'est pas révélée suffisante, son cinéma étant trop éloigné de celui de l'auteur de "Vertigo" pour réussir son pari. Il avait pourtant réuni les talents nécessaires : une belle brochette de comédiens (Moreau, Bouquet, Rich, Lonsdale, Denner, Brialy...... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

19 5
Avatar Al_
4
Al_ ·

Elle est colère.

Hitchcock a inspiré Truffaut qui à lui même inspiré Tarantino, enfin ce dernier dit ne pas connaitre le film de Truffaut, c'est un peu difficile à croire vu les connaissances cinématographique du bonhomme, bon passons ce chapitre. Il y a un moment que je voulais voir ce film, la mort de Jeanne Moreau m'aura poussé à le regarder. Ce film s'inspire clairement du cinéma d'Hitchcock, les plans et... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

9 3
Avatar Heurt
4
Heurt ·

Bref mariage

Quand le film démarre, je me dis qu'il s'agit d'un Hitchocok, Un film à suspense, une BO qui fait penser à Bernard Hermann, compositeur fétiche du grand Hitch (et ça tombe bien, c'est justement lui). On sait que les deux réalisateurs s'appréciaient beaucoup. Je vous recommande d'ailleurs le livre que Truffaut a consacré à Hitchcock. Bref je m'égare, revenons au film. Rien que le titre... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

2
Avatar Serval1
7
Serval1 ·

Truffaut ne juge rien, il montre. Chef d'oeuvre !

Ce qui a intéressé Truffaut dans cette histoire de William Irish, c'est la façon dont Moreau se venge des assassins de son mari. On a donc droit à cinq histoires assez différentes dans la mesure où les personnalités de chaque assassin sont différentes. C'est passionnant, très bien réalisé, plein de petits détails intéressants, la musique de Bernard Herrmann (eh oui !) colle parfaitement à... Lire l'avis à propos de La mariée était en noir

2 1
Avatar estonius
10
estonius ·

Un tout petit Truffaut...

Dans ses accès d'autoflagellation, Truffaut regrettait d'avoir tourné "la Mariée était en Noir", une sorte d'apologie de l'autodéfense, visible derrière l'obsession très morale du cinéaste : tourner un film d'amour sans une seule scène d'amour. Jeanne Moreau, aux antipodes de "Jules et Jim" interprète son personnage (à la fois ange et démon,... Lire la critique de La mariée était en noir

9 2
Avatar Eric Pokespagne
5
Eric Pokespagne ·