Elle est colère.

Avis sur La mariée était en noir

Avatar Heurt
Critique publiée par le

Hitchcock a inspiré Truffaut qui à lui même inspiré Tarantino, enfin ce dernier dit ne pas connaitre le film de Truffaut, c'est un peu difficile à croire vu les connaissances cinématographique du bonhomme, bon passons ce chapitre. Il y a un moment que je voulais voir ce film, la mort de Jeanne Moreau m'aura poussé à le regarder. Ce film s'inspire clairement du cinéma d'Hitchcock, les plans et la mise en scène s'en inspire directement, puisque Truffaut reprend la façon de faire d'Hitchcock et même la musique est dans le même genre que celle que l'on retrouve chez Hitchcock. Mais malheureusement ça ne marche pas comme chez son modèle.

Dans les films de Turffaut on retrouve quasiment toujours les mêmes problèmes, il y a de gros problèmes techniques, le son lors d'une scène extérieur a été doublé en studio, puis il revient au son direct et là on ne comprend pas grand chose à ce que disent les acteurs. Et puis il y a des problèmes de raccords, Truffaut a un grand manque de minutie dans son travail. Alors oui il a des cadrages intéressant, mais bon ça n'excuse pas tout. D'ailleurs le mouvement latéral de caméra sur le pot de fleur qui est devant Jeanne Moreau lors de l’empoissonnement d'un des coupables est très grossier. Puisqu'il n'est fait uniquement pour qu'elle déverse le contenu de son verre à l’intérieur, elle cherche ou le vider alors que tout est là devant elle.
La mariée est vengeresse, elle va d'un homme à l'autre pour l’exécuter comme le fut son mari, on passe d'une cible à l'autre sans véritable intérêt. C'est fort long et ennuyeux tout ça il faut bien le reconnaitre.

Bon je veux bien croire en cette histoire d'homme abattu par erreur, mais l’enquête policière n'a pas été capable de savoir d’où provenait le tir et qui en étaient les auteurs? Et une femme seule arrive à savoir tout ça, bon admettons. Mais la mort du personnage de Michael Lonsdale qui est simplement enfermé dans un placard exigu celui ci est simplement fermé par un petit loquet ce n'est juste pas possible. Avec deux ou trois gros coups n'importe qui arriverait à sortir de là, enfin comme la mariée à placée du scotch afin de bloquer l'air des ouvertures, la porte s'est peut être retrouvée mieux collée. L'homme va donc mourir asphyxié dans ce placard. Bon l'écriture n'est pas vraiment subtile tout comme la mise en scène de Truffaut, ça manque cruellement de minutie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 238 fois
3 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Heurt La mariée était en noir