Nouvelle peau

Avis sur La piel que habito

Avatar STEINER
Critique publiée par le

Transposant un polar français de Thierry Jonquet aux confins de l’épouvante, Almodovar nous offre un objet en apparence bizarroïde : avec des références explicites à l’univers clinique froid et sadique des « yeux sans visage », le récit d’une monstrueuse vengeance, a la lettre chirurgicale et en vase clos.En inventant un curieux espace, a mi-chemin entre le bloc opératoire et le théâtre baroque, il réussit la gageur de se renouveler magistralement en projetant avec un égal bonheur ses fantasmes au sein d'un univers qui lui était pourtant a priori totalement étranger.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 82 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de STEINER La piel que habito