👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Le meilleur film d'Almodovar depuis Parle avec elle

Le film ausculte la vengeance, la manipulation et la notion d'identité dans un thriller nimbé d'horreur et d'érotisme. Ma critique :
http://tedsifflera3fois.com/2011/09/02/la-piel-que-habito-critique/
ted284
8
Écrit par

il y a 10 ans

La piel que habito
TheScreenAddict
8

Sobresaliente !

Pedro Almodòvar poursuit son inexorable exploration des ténèbres de l'âme humaine, qu'il avait initiée dans La Mauvaise éducation. Sillonnant les sentiers glaciaux d'un thriller macabre, La Piel que...

Lire la critique

il y a 11 ans

43 j'aime

7

La piel que habito
Pravda
8

De l'inutilité d'écrire une critique lorsque 194 autres existent déjà.

Ça y est, enfin : j’ai vu mon premier Almodovar ! (Hourras d’une foule en délire) Ce réalisateur m’intriguait, certes, Volver attend sur mon disque dur depuis un bon bout de temps, mais mon...

Lire la critique

il y a 8 ans

42 j'aime

17

La piel que habito
guyness
4

Un vrai semblable

Une histoire est intéressante à partir du moment où elle respecte une forme de cohérence interne. Qu'importe le postulat de départ, finalement (voyage dans le temps, zombies violeurs de dinde...

Lire la critique

il y a 10 ans

27 j'aime

8

4 aventures de Reinette et Mirabelle
ted284
7

Critique de 4 aventures de Reinette et Mirabelle par ted284

Eric Rohmer propose en un seul film 4 « aventures », autant de court-métrages et de courts contes moraux qui étudient la puissance et l'impuissance des mots, la puissance et l'impuissance du silence...

Lire la critique

il y a 11 ans

4 j'aime

Little Big Man
ted284
5

Critique de Little Big Man par ted284

Après Le Lauréat et Macadam Cowboy, Little Big Man est le film qui achève de faire de Dustin Hoffman une icône du renouveau du cinéma américain des années 70. Ce western sans héros égratigne les...

Lire la critique

il y a 11 ans

3 j'aime

1

Omar m'a tuer
ted284
2

Critique de Omar m'a tuer par ted284

Omar est immigré, ne parle pas français, il est faible et devient le coupable idéal, même si aucune preuve cohérente ne l'accuse. Roschdy Zem raconte exactement ça, sagement, maladroitement, sans...

Lire la critique

il y a 11 ans

2 j'aime