Les joies de l’esprit de Noël !

Avis sur La vie est belle

Avatar LeTigre
Critique publiée par le

Grand classique du cinéma américain, classé à la 20ème place du Top 100 de l'American Film Institut, La vie est belle est une production dramatique forte frappante, régulièrement rediffusée par les chaînes américaines lors des périodes de Noël. Encore une fois, le prestigieux réalisateur Frank Capra met en œuvre une production efficace, traitant adéquatement son sujet et créant une atmosphère bien plus que distrayante, comme il l’a fait avec un bon lot de ses réalisations comme Arsenic et vieilles dentelles, Monsieur Smith au Sénat ou Vous ne l'emporterez pas avec vous. Comme toujours, ce réalisateur bénéficie d’une totale liberté artistique pour concevoir ses films selon sa vision personnelle, tout en employant son savoir-faire intellectuel pour bien exploiter un sujet sous différents thèmes comme le social, l'humanité, la joie de vivre, le désespoir et la volonté de réussir. C’est toute un panel d’émotions qui est transmise pendant le visionnage, à travers le parcours de combattant d’un homme qui met tout en œuvre pour réussir malgré les déboires et les obstacles qui se dressent sur son chemin.

Plusieurs points sont à prendre en compte comme la mise en scène du réalisateur. Ce dernier ne va jamais au-delà de ce qu’on lui demande, il filme précisément là où il faut pour éveiller notre curiosité et ne néglige aucun détail. Il met bien en évidence ce qui peut faire à la fois le bonheur et le malheur d’un combattant moral qui cherche le bien-être de tout le monde. On passe par les moments touchants de la famille, on passe également par la volonté de rendre service à tout le monde, malgré les moyens financiers très limites, et on passe évidemment par la fourberie et la malhonnêteté d’un magnat sans scrupules, tout cela pour assurer la continuité et le succès d’une société de crédit mutuel immobilier. Afin de donner beaucoup de vie, de joie et du réel, Franck a pratiquement tourné ses scènes dans l’un des plus grands plateaux de tournage jamais construits en studio, il pouvait faire tout ce qu’il voulait avec les participants, ce ne sont pas les moyens qui manquaient pour chercher la perfection totale visuelle et artistique, même la neige est artificielle.

Le sujet est fort bien traité, c’est structuré de manière à ne pas perdre une miette dans le déroulement du scénario et chaque scène est filmée sans la moindre anicroche technique. Outre un brillant metteur en scène derrière la caméra, le casting est un atout très considérable pour donner un vif intérêt à visionner cette réalisation. James Stewart livre sans doute la plus belle perfection artistique de toute sa carrière, il ne se limite à rien et se donne à cœur de joie de délivrer toutes sortes d’émotions sans la moindre exagération. Donna Reed est une beauté incontournable à nos yeux, Henry Travers est un ange habillé comme un poivrot et au visage fort sympathique et Lionel Barrymore, avec sa silhouette rondouillarde, dessine la parfaite représentation d’un homme qui a tous les pouvoirs, profitant lâchement de sa fortune pour écraser ses plus faibles concurrents. Bien que le côté fantastique soit un peu de trop et que ce soit limite un peu niais à certains moments, j’apprécie ce long-métrage pour sa dimension tragique très profonde.

Elle apporte une joie de vivre considérable, elle met bien en évidence l’importance et le soutien d’avoir des amis, ça se regarde comme un joyeux conte agréable à entendre avant d’aller dormir et l’ambiance féerique fait son effet à chaque visionnage, surtout la fameuse séquence finale libre et neigeuse de James Stewart souhaitant Joyeux Noël à tous les habitants. Le film n’a malheureusement pas connu un grand succès à sa sortie dans les salles de cinéma. D’après ce que j'ai entendu de la part d'un de mes potes cinéphiles, le film est sorti dans plusieurs pays à un 7 janvier, date où les gens n’avaient plus l’esprit de Noël. Quoi qu’il en soit, le long-métrage a été revu, mieux jugé et a pu obtenir fièrement sa place parmi les grands classiques du cinéma américain et c'est bien mérité, on ne pouvait pas esquiver la brillante réalisation prouvant que Franck Capra était capable de faire des merveilles. 9/10

Cher George, rappelle-toi qu'un homme qui a des amis n'est pas un raté. Merci pour les ailes ! Amitiés, Clarence

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 148 fois
20 apprécient

LeTigre a ajouté ce film à 3 listes La vie est belle

Autres actions de LeTigre La vie est belle