Avis sur

La vie est belle par Garrincha

Avatar Garrincha
Critique publiée par le

Dans un épisode de Friends, une Phoebe déprimée se fait conseiller It's a Wonderful Life par Monica, qui lui explique que ce film est LE remède ultime contre le vague à l'âme. Quelques jours plus tard, Phoebe déboule furibarde dans l'appart de son amie, la remerciant pour le plus mauvais feelgood movie qu'elle ait vu de sa vie.
- T'as pas aimé ? lui demande Monica.
- Ah si, j'ai aimé ! J'ai adoré lorsque George Bailey ruine l'entreprise familiale, ou lorsque Donna Reed pleure ou surtout quand le pharmacien met des baffes à George et lui fait saigner l'oreille...
- C'est vrai, mais quelle fin formidable !
- J'étais trop déprimée pour finir le film. Ca devenait de pire en pire. Ils auraient dû appeler ça "La vie est pourrie, et quand tu crois qu'elle peut pas être plus pourrie, elle empire !"

On a longtemps glosé sur l'optimisme naïf de l'oeuvre de Capra, se foutant gentiment de la gueule de cet idéaliste un peu bêta qui appréhendait la vie et les hommes comme un Bisounours sous Prozac.
Ce que les langues de vipère passent souvent sous silence, soit par ignorance soit par mauvaise foi, c'est que Capra n'épargne nullement ses personnages, et n'offre un happy end qu'à ceux qu'il a le plus tourmenté. En effet, malmené, bousculé, presque terrassé par l'existence, George Bailey ne bénéficiera enfin de la bienveillance scénaristique qu'après avoir traversé la nuit la plus noire, car ce que Capra savait mieux que tout le monde, c'est que le bonheur n'a pas de saveur lorsqu'il n'est pas mérité, et qu'il ne vous frappe jamais plus intensément que lorsqu'il surgit des ténèbres.

Dès lors, impossible de nier l'évidence : qu'est-ce que c'était bien Friends quand même...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1414 fois
43 apprécient

Garrincha a ajouté ce film à 1 liste La vie est belle

Autres actions de Garrincha La vie est belle