Avis sur

Laurence Anyways par Meno_

Avatar Meno_
Critique publiée par le

La jolie claque.

J'ai toujours trouvé les films de Xavier Dolan plus hipster et rétro de mauvais goût, comme s'il essayait de nous prouver qu'un gamin était capable de faire le beau devant la caméra et un bon film. Cette fois, il nous invite à suivre la relation compliqué entre Frédérique et Laurence pendant 14 ans, depuis le déclenchement d'un changement perturbateur : la Transidentité.

Durant tout le film, j'ai eu le sentiment que Dolan nous montrait son savoir de la période "Nouvelle Vague" pour surgir de nombreuses références, mais finalement il commence à s'imposer. Assisterait-on à la naissance d'un gosse qui veut jouer sur la cour des grands ? Je pense bien, comme Laurence Anyway est le premier film où celui-ci ne montre plus sa frimousse et décide de prendre davantage de recul. Malgré le sujet chaotique, comme soyons francs l'homosexualité on en a vu et revu, c'est bien maîtrisé. Il n'y a pas d'exagération, ni de clichés de mauvais goût, une réalité frappante surprend le spectateur durant 2h41 (ce qui est un peu long, par contre).
J'ai été très étonné que Monia Chokri soit plutôt effacé dans ce film, même si ces remarques froides et sanglantes font plaisir à "subir" et peuvent décrocher un sourire (ou un rire, au choix). L'interprétation de Suzanne Clément (L'audition) et Melvil Poupaud (Le Temps qui reste) était... pfiou. Des rôles avec un passé émotionnel lourd et difficile à jouer, mais qui ont su apprivoiser rendre ce film plus beau et juste.

C'est un grand pas pour bébé Dolan.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 302 fois
Aucun vote pour le moment

Meno_ a ajouté ce film à 2 listes Laurence Anyways

Autres actions de Meno_ Laurence Anyways