Le clairon est rond, petit patapon...

Avis sur Le Bagarreur du Kentucky

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

Absolument improbable ce film, même si charmant de bout en bout.
John Wayne déguisé en Davy Crockett se balade avec une compagnie de types comme lui sans qu'on sache trop pourquoi. Oliver Hardy est le clairon de la troupe, c'est aussi un goinfre alcoolique, donc c'est chouette. Ils vont dans des colonies de Français post-Waterloo habillé comme Napoléon, John tombe amoureux d'une fille moche et devient géomètre après avoir fait du rugby avec un cruchon de rhum.

J'ai une tendresse pour ces pré-westerns avec corne à poudre, un pays à peine esquissé, des colons encore européens, tout ça... C'est marrant, ces types viennent de débarquer mais ils ont déjà un esprit de clocher forcené, limite inquiétant d'ailleurs, mais bon, rien de grave, ils chantent "Elle descend de la montagne à cheval" pendant tout le film, alors, tout parait normal...

N'empêche, John et Oliver, ça marche très bien, on a envie de bivouaquer avec eux et de partager leur cabane... Et ça, par les jours de trop grande gueule de bois, c'est une qualité qui n'a pas de prix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 993 fois
12 apprécient · 1 n'apprécie pas

Torpenn a ajouté ce film à 5 listes Le Bagarreur du Kentucky

Autres actions de Torpenn Le Bagarreur du Kentucky