Avis sur

Le Bossu

Avatar Prune
Critique publiée par le

Un film de cape et d'épée qui donne envie de parcourir la France à cheval. Un Daniel Auteuil étonnant en Lagardère/Le Bossu. On y découvre aussi les débuts de Marie Gillain en Aurore de Nevers.
Un histoire de vengeance, de la mort du père d'Aurore, tué lâchement, et la tentative d'assassinat sur Aurore. Lagardère jure alors sur le corps de son ami la célèbre phrase « Si tu ne viens pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! » en marquant l'assassin d'une cicatrice à la main. Il revient alors à Paris, 17 ans après, ayant élevé Aurore comme sa fille pour se venger. Il devient alors "Le Bossu" pour s'intégrer auprès du Comte Philippe de Gonzague, un Fabrice Luchini magistral comme à son habitude.
L'histoire se maintient bien tout le long du film, pas de temps morts. Bref un très bon moment, qu'on aime revoir.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 459 fois
5 apprécient

Autres actions de Prune Le Bossu