Affiche Le Cancre

Critiques de Le Cancre

Film de (2016)

Carnets de Belles

Il dit non avec la tête, mais il dit oui avec le cœur... Il dit oui à ceux qu’il aime, il dit non à la vieillesse. On le questionne et tous les problèmes ressurgissent. Soudain la nostalgie le prend, il efface tout, les femmes, l'argent, les frasques et les peines et malgré la menace du fils censeur, sous les huées des éconduites, avec des pensées de toutes les couleurs, sur l'écran noir de... Lire la critique de Le Cancre

3
Avatar Fritz Langueur
8
Fritz Langueur ·

Critique de Le Cancre par Le Blog Du Cinéma

Il y a quelque chose de l'ordre du paradoxe dans le cinéma de Paul Vecchiali, une singularité toute particulière et déconcertante qui perturbe et va même jusqu’à interroger notre conception du Cinéma. LE CANCRE, 26eme long métrage du cinéaste, oscille en permanence entre une forme dont la désuétude absolue met mal à l'aise au visionnage tant elle flirte avec un archaïsme aux frontières du... Lire l'avis à propos de Le Cancre

Avatar Le Blog Du Cinéma
4
Le Blog Du Cinéma ·

Critique de Le Cancre par FrankyFockers

Le sujet est génial - un vieil homme revoit - en rêve ou en réalité - les femmes les plus importantes de sa vie avant de l'achever, mais Vecchiali met un peu ça en scène par dessus la jambe. Le minimalisme c'est bien, mais là ça ressemble surtout à de la flemme et du je m'en foutisme. C'est dommage. Un sujet pareil dans les mains d'Oliveira ou de Tanner ça peut donner une merveille. Lire la critique de Le Cancre

Avatar FrankyFockers
4
FrankyFockers ·

Critique de Le Cancre par Marcel Kunwu

D'Edith Scob à Deneuve, de Françoise Lebrun à Françoise Arnoul, Vecchiali joue à la fois un misanthrope visité par ses vieux amours et un cinéaste traversé par des actrices éminentes. Filmé à l'os, manque étonnamment la saveur d'une chair. Lire la critique de Le Cancre

Avatar Marcel Kunwu
4
Marcel Kunwu ·

Amours et fantaisie

Paul Vecchiali assume parfaitement son personnage de vieux ronchon se penchant sur un passé amoureux aux parfums d'aventures. Par ses sautes d'humeur, ses blagues et ses pleurs, Rodolphe donne le ton d'un film libre aux accents burlesques avançant au gré de rencontres qui sont autant de variations sur le passé, l'amour et la vieillesse. Si le cinéaste fait volontiers le parallèle... Lire l'avis à propos de Le Cancre

1
Avatar pierreAfeu
7
pierreAfeu ·