Captain sans Blood.

Avis sur Le Capitan

Avatar Boubakar
Critique publiée par le

La sortie et le triomphe des 3 Mousquetaires, sorti en 1953 et réalisé par le même André Hunebelle, a permis de lancer toute une vague de films de capes et d'épées qui vont se succéder durant une bonne dizaine d'années. Ce qui va permettre en particulier à Jean Marais de relancer totalement sa carrière après le carton du Bossu, où il y avait aussi Bourvil.

Le Capitain est dans cette suite logique, où Jean Marais joue François de Capestang, dit le Capitan, qui doit protéger le futur Louis XIII, menacé d'assassinat, et qui est accompagné de Cogolin, incarné par Bourvil.
C'est une de ses qualités, à savoir le casting. Outre ces deux acteurs (dont Jean Marais donne de sa personne en assurant la plupart de ses cascades), il y a aussi la charmante Elsa Martinelli et Guy Delorme, qui fut le grand méchant du cinéma français de cette époque, qu'on voyait déjà dans Le bossu, mais aussi Les trois mousquetaires ou Le capitaine Fracasse. Il est d'ailleurs bizarre qu'étant français, il a été redoublé par un autre acteur...

Le Capitan est un peu le film d'action des années 1960 à la française, avec son lot de péripéties, ses personnages hauts en couleurs (dont Bourvil, que je trouve assez irrésistible), et surtout l'action, qui ne démérite pas, bien qu'on puisse sourire en voyant très bien que les coups ne sont pas portés et que les acteurs ne sont guère crédibles pour faire les morts, comme disent les enfants.
Mais ça reste d'un grand charme, avec un luxe inouï sur les décors, bien que la réalisation ne casse pas trois pattes à un canard. C'est ce qu'on peut appeler un vestige de son temps, mais dans la même époque, je préfère de beaucoup Les trois mousquetaires version Geroges Sidney ou plus ancien encore, les films avec Errol Flynn comme Robin des Bois ou Captaine Blood.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 629 fois
5 apprécient

Autres actions de Boubakar Le Capitan