L'Appel du Loup

Avis sur Le Cas Richard Jewell

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Comme certaines légendes toujours actives, on peut se demander ce que Clint Eastwood peut encore apporter à l'immense édifice qu'il construit depuis plus de soixante années ?
Heureusement, lui ne semble pas s'en soucier, et continue de mettre en scène comme il l'a toujours fait, cherchant à mettre en avant des valeurs qui lui sont chères et à dénoncer les dérives de notre société.

Il s'intéresse ici à l'histoire de Richard Jewell, et plus précisément comment le FBI et les médias ont traité l'attentat dans un parc d'Atlanta alors que le centième anniversaire des Jeux Olympiques de l'ère moderne s'y déroulait. D'abord, Clint a la bonne idée de prendre son temps pour raconter et surtout faire débuter son histoire, permettant de nous imprégner du contexte de l'époque, du profil de son protagoniste et des liens qui vont peu à peu se tisser entre tous les éléments qui vont être liés à cette affaire (médias, autorités, opinion publique ...).

Comme souvent, Clint humanise cette histoire, s'intéresse aentourages, aux conséquences sur les vies privées, que ce soit sur de simples détails ou non, et dresse ainsi plusieurs tableaux intéressants, en particulier Jewell et son avocat. Pourtant, Richard Jewell est loin d'être irréprochable et le cinéaste commet quelques faux pas. Quelques aspects sont inutiles et surtout sonnent faux, comme le pathos entourant une journaliste passant d'un extrême à l'autre dans les émotions, pour en faire finalement une caricature guère pertinente, ou de quelques points trop appuyés, comme le sentimentalisme de la mère.

Les messages qui traversent le film sont plus intéressants, bien que pas forcément propice à une grande réflexion, Clint s'interrogeant sur les instances gouvernementales de son pays, le rôle de la presse et l'influence trop grande de l'opinion publique, au point de bâcler une enquête du FBI. Derrière la caméra, il n'a pas perdu son savoir-faire, son classicisme est un modèle, et il nous entraîne dans cet univers avec brio. Quelques séquences sont assez remarquables (et on revoit même le sacre fou de Michael Johnson !) tandis que si tous les comédiens ne sont pas mémorables, on retiendra surtout les performances de Paul Walter Hauser dans le rôle titre et Sam Rockwell dans celui de son avocat.

Les années passent et Clint Eastwood se montre toujours prolifique derrière la caméra, signant avec Richard Jewell une oeuvre passionnante, mêlant le destin d'un homme atypique à celui de son pays, et dont les failles, peu préjudiciables, n'empêchent pas de s'imprégner de ce classicisme maîtrisé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 456 fois
28 apprécient · 2 n'apprécient pas

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 4 listes Le Cas Richard Jewell

Autres actions de Docteur_Jivago Le Cas Richard Jewell