Une bonne forme au service d'un fond pourri

Avis sur Le Cas Richard Jewell

Avatar francois59
Critique publiée par le

Comme un tube de dentifrice dont on ne sait changer Clint sécrète une pâte homogène et sucrée dont on ne peut se débarrasser. Dès qu'elle quitte la langue et atteint le cerveau la saveur devient vite écœurante. Ainsi font les commerciaux, les escrocs et les prestidigitateurs talentueux. Faut supporter ses propres faiblesses. Une certaine écologie fait un tabac dans le même style aujourd'hui Lol.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 36 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de francois59 Le Cas Richard Jewell