Du cauchemar au dilemme moral de Darwin

Avis sur Le Cauchemar de Darwin

Avatar ManouNyu
Critique publiée par le

Difficile pour moi de me forger un avis tranché sur le film, une fois le visionnage achevé. Ce n’est pas tant le caractère très uniforme de l’information (trop uniforme d’ailleurs), que le point de vue assez univoque qui ressort de tout ce que l’on voit et entend. La première question qui se pose est celle de la neutralité de l’information : a-t-elle été respectée au maximum ? Je n’ai aucune réponse à apporter, hormis celle du problème des rumeurs concernant le film. Mon billet n’est pas là pour donner raison au réalisateur ou à ses détracteurs. Ce n’est pas pertinent, je n’ai aucunes preuves tangibles à offrir, seulement cela : le simple fait qu’elles existent remet tout en cause.
Elles remettent en cause la crédibilité du film, l’exactitude des informations qu’il donne et, partiellement, la réalité de la situation qu’il veut dénoncer. Impossible de remettre en question les effets de l’exploitation du lac sur l’environnement, et des effets certains sur la population certes, mais il faut cependant s’interroger sur le crédit que nous pouvons apporter à ce documentaire tout en restant intellectuellement honnêtes.

En effet, si certaines images et certains faits scientifiques parlent d’eux-mêmes, d’autres laissent des doutes quant à une possible mise en scène. Je ne reviens pas sur la polémique des enfants peut-être payés pour tourner certaines scènes, mais plutôt de certains discours des locaux dont les préoccupations m’ont parues un peu trop « occidentalisées » et uniformes.
Soyons clairs : l’obsession pour l’éducation de toutes les personnes interrogées ne correspond que très peu à la réalité de l’information à ce sujet chez les populations de ce pays enclavé. Et cela laisse une impression étrange d’un discours un peu formaté. Sans remettre en question la lucidité des personnes interrogées, ce qui m’a marquée et mise mal à l’aise c’est la façon dont ils semblent tous très bien informés. Et le doute revient, parce que le manque d’information est quand même une réalité criante du continent.

Beaucoup d’éléments gênants donc, et moralement ça n’aide pas à trancher, ça n’aide pas non plus à évaluer le film et les informations qu’il contient. D’où mon 5/10, car au fond je me suis dit de plus en plus que le film paraissait douteux, et un film douteux qui dénonce des choses inacceptables, ça ne fonctionne pas. Ce documentaire étant pour moi caduc, j’en aurai aimé un autre sans polémique aussi brûlante, parce que le sujet est intéressant et les enjeux, s’ils sont correctement posés, sont eux aussi majeurs.
Finalement, ce qui m’a semblé le plus vrai durant le visionnage, c’était lorsque l’on nous montre les dessins de Jonathan, expression de la vision portée par le jeune homme sur ce monde qui l’entoure, une vision humaine transposée dans l’art sans vocation documentaire, juste une façon de montrer un ressenti. Les discussions avec le contrôleur aérien, ainsi que la réalité de la pêche et du commerce excessif du poisson sont les points qui me restent en mémoire, quelques temps après avoir vu le film.
Mais le reste, les soi-disant trafics d’armes dont on ne sait ni ne montre finalement rien, je ne saurai jamais m’en faire une idée claire. Dès lors, le film manque son principal objectif.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 525 fois
20 apprécient

ManouNyu a ajouté ce documentaire à 2 listes Le Cauchemar de Darwin

Autres actions de ManouNyu Le Cauchemar de Darwin