Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

The joke

Avis sur Le Cercle : The Ring

Avatar nicaram
Critique publiée par le

/!\ Attention spoiler /!\

Quand vais-je voir enfin un film d'horreur digne de ce nom? La plupart étant surcotés, je ne vais que de déception en déception. The Ring n'échappe pas à la règle et ce dès les premiers instants...

La cassette qui se fout de ta gueule

"Tu la connais l'histoire du scénario imbitable spécialement conçu pour te prendre pour un con?!! Tu le regardes et tout à coup ton téléphone sonne, ses auteurs se marrent au bout du fil car ils savent que tu l'as lu. Et puis sept jours plus tard, tu l'as tellement pas digéré que tu meurs t'entends? Tu-meurs!"

Je paraphrase le script, mais c'est clairement ce que je ressens lorsque je regarde l'introduction incompréhensible de The ring. Deux adolescentes seules qui s'ennuient et puis tout à coup une avalanche d'emmerdes surnaturelles leur tombent dessus...dès le départ, comme ça? La télévision qui ne fait que s'allumer, le frigo s'ouvrant tout seul, etc.

Mais le mystère s'épaissit! Parce que qu'apparemment le poste du premier étage est hanté et balance des images maléfiques qui ratatinent la tronche - comme quoi la télé est néfaste pour la santé (blague prévisible, pas vrai?). Images incohérentes qui plus est (des bouts de doigts coupés dans un récipient, un œil, une maison et une bouche).

/////////////////////////

Non en réalité ils parlent d'une "cassette interdite" qui provoque la mort de celui qui la regarde. Cela pose déjà un problème de logique étant donné qu'il faut bien que l'explication vienne de quelque part et que quelqu'un ait établi un lien entre la mort d'un proche et le visionnage de ladite cassette, sans l'avoir vue bien sûr sinon ça ne tiendrait pas la route!Et puis même si cette personne avait vraiment tout compris, elle l'aurait brûlée au lieu de le laisser dans la nature, non?

/////////////////////////

Le film n'offrant pas une once infime d'explication ou d'indice nous donnant à réfléchir - la réflexion c'est trop démodé -, la scène est directement coupée pour se concentrer sur d'autres personnages. Allez hop on zappe, y'a plus rien à voir, circulez!

Découpage à la hache

Alors effectivement, au premier coup d’œil - rapide quand même, le plan dure une seconde maximum -, on dirait que le visage de la fille a été passé au plutonium. On est loin du Projet Blair Witch où on retrouve des dents et autres indices disséminés dans la forêt pour susciter une réaction de peur sur le long terme.

La tante de la gamine s'improvise donc détective pour "enquêter" sur cette affaire - et, grand hasard, elle est journaliste. Preuve que les ficelles de TR sont quand même assez grossières... -. Conne comme pas une, elle visionne la cassette en question (elle avait été tout de même prévenue un certain nombre de fois), la montre également à un collègue/amant (on ne sait pas très bien) et en fait même une copie!!!!

Il ne suffit bien entendu pas qu'il y ait des morts et que l'entourage des victimes soit décimé - des tas de suicides à ce qu'il paraît -, il faut encore plus de morts! Mais pourquoi suis-je étonné finalement?...c'est une blonde. "Hé je te présente mon assistante, elle peut peut-être nous aider sur la vidéo qu'on est en train de regarder!"....ils ont décidément tous un grain ou quoi?!!

J'en profite pour souligner que les scènes sont découpées à la hache et qu'on a absolument pas l'impression de regarder un film dans sa continuité. En conséquence de quoi j'ai du mal à m'y plonger et garder mon attention.

/////////////////////////

Les personnages

Ayant très vite compris que le récit n'avait pas le moindre sens, j'ai essayé de me focaliser autant que possible sur les personnages-clés. Car après tout, un ou deux héros charismatiques et/ou drôles peuvent changer un histoire mauvaise voire passable en un moment plus agréable - comme dans Les gardiens de la galaxie 2 où Drax lâche une bonne blague toutes les dix minutes.

Hélas, malgré tous mes efforts, aucun d'entre eux ne m'a marqué et pour cause. Leur passé est inconnu ou presque, ils n'ont pas vraiment de personnalité marquante, ne sont aucunement attachants et plutôt froids. Et c'est d'autant plus difficile de les jauger lorsqu'on a que des séquences mises bout à bout qui servent de scénario.

Ce qui me fait légèrement peur - vu que le but du film de raconter des faits tout en effrayant les spectateur n'est pas atteint -, c'est surtout ce gosse bizarre. Entonnement calme, froid, qui ne s'amuse jamais et n'a pas le moindre ami, trop indépendant et ayant des réactions d'adulte alors qu'il a quoi...10 ans? Même la fillette possédée fait moins peur!

/////////////////////////

S'en suit, greffée sur la trame principale, une histoire rocambolesque - l'explication tant attentude - à propos d'une île paumée où une mère a tué sa fille possédée par je ne sais quelle entité diabolique. Arrivé à ce chapitre, le scénario est encore plus insensé et décousu qu'avant avec des rôles toujours plus invraisemblables et des réactions incopréhensibles - ex: le père qui se suicide dans sa baignoire en inventant une machine très compliquée pour s'électrocuter -, des passages vides et/ou qui ne servent absolument à rien - je parle notamment du jeu de piste à la Da Vinci Code qui conduit à la découverte du corps de l'enfant -, etc.

La conclusion de cette histoire est tout simplement grostesque car on nous révèle qu'en fin de compte tous ces meurtres épouvantables étaient liés à la mort de cette gamine...pourquoi?? Ce genre de cliché a été vu et revu au cinéma, excepté bien sûr que c'était mieux introduit et développé. Et il ne faut pas être un génie pour comprendre qu'il n'y a véritablement aucun lien entre les décès et cet accès de violence gratuite suite au visionnage d'une pauvre cassette minable.

J'aurais aimé que tout ceci s'arrête là, mais hélas non! L'entité s'est en fait échappée, explosant au passage la tronche du collègue de la journaliste. Logiquement, ils auraient dû tous mourir, non? Alors pourquoi est-il le seul à y être passé? Pas la moindre trace d'une réponse. Cerise sur le gâteau, les auteurs de TR nous font comprendre qu'il y aura une suite (NOOOOOOOON!) - que je regarderai pour voir si c'est encore plus mauvais.

Je trouve particulièrement dommage que l'histoire soit si nulle. Les acteurs interprètent bien leur rôle, le tournage est impeccable, le cadre et l'ambiance générale - surtout sur l'île - sont présents. Le reste ne suit pas du tout... Je déconseille donc The Ring aux amateurs de films d'horreur.

NB: effectivement, le 2 est encore plus mauvais que le premier remake du film originel japonais. Le peu de liens logiques entre les différentes séquences a totalement disparu, le scénario n'existe pas, les personnages sont grotesques au possible. Fou-rire garanti pour certaines scènes qui n'ont rien à faire dans l'histoire (l'introduction et l' "attaque des cerfs") et la décrédibilisent totalement.

Deux heures de pur ennui surnaturel - car, après tout, il faut avoir un moral et un courage au-dessus de l'imaginable pour digérer ces deux horreurs; soit 4 heures de vie perdues (et pour quoi?!!!) -. Pour ma part, je me suis arrêté à la première moitié du film...

A ne pas regarder non plus!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 267 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

Autres actions de nicaram Le Cercle : The Ring