Mon nouveau Miyazaki vient d'Irlande

Avis sur Le Chant de la mer

Avatar Mad Dog
Critique publiée par le

Ok les gens, je sais pas vous mais je viens de trouver mon Miyazaki. En effet, alors que tout le monde, encore attristé par le départ du géant de l'animation, se cherche un nouveau senpaï (vers Hosoda ou Yonebayashi) avec "Le Secret de Kells" puis "Le Chant de la mer" je viens de trouver en Tomm Moore le nouveau réalisateur d'animation dont j'ai envie de dévorer chaque nouveau film avec avidité et j'ai devant ses films la même émulation que j'avais face à mes premiers films du studio Ghibli.

Alors certes il y a un monde entre la beauté graphique éblouissante d'un Miyazak' et la touche simpliste, enfantine de Moore. Pourtant j'y retrouve la même volonté de puiser profondément le matériel des mythes et légendes de son propre pays (ici l'Irlande) afin de l'adapter, de le réactualiser et d'en faire son propre truc. De plus, on y retrouve la même volonté d'avoir des films qui parlent aux enfants tout en fascinant les adultes, des thématiques naturalistes et des personnages de grand mère fascinantes. (Ceci dit, le français Sylvain Chomet est lui aussi dans cette thématique... Ca serait à étudier, tiens.)

Graphiquement, le Chant de la mer reste tout de même moins une grosse claque graphique que *"Le secret de Kells"* avec sa 2D folle, mais ça reste quand même super classe. Notamment lorsque le film réussi à mélanger des graphismes complètement différents parfois au sein de la même image tout en restant complètement pertinent et beau. Ca me fascine à quel point Tomm Moore et son équipe arrive à méler tout ça et à le rendre harmonieux.

Au niveau du scénario, ceux qui se plaignaient de la simplicité de son précédant film vont être content, l'histoire mettant en scène bien plus de protagonistes que dans "le secret de Kells." Les personnages sont archétypaux (le petit garçon, le père, la grand mère, la petite soeur, la sorcière, la mère, etc...) mais assez justement traités pour avoir de la profondeur. C'est encore une fois bourrés de thématiques intéressantes (notamment celle des contes) et cela arrive à puiser dans la mythologie celtique de façon très pertinente. Moi qui ai vu ce film à Valenciennes j'avais envie de revenir à Rennes et à me balader dans les forêts en écoutant de la musique celtique.

Ha, et il y a "Nolwenn Leroy" qui chante dans ce film. Et même si elle est rangé dans mon étagère mentale personnelle avec l'étiquette "chanteuse de merde" elle réussi son travail : on lui demande de chanter du celtique et elle le fait bien.

J'ai hâte de voir le prochain film de Tomm Moore que je considère dorénavant comme un auteur à suivre.

PS : C'est la première fois que je vois ça. Flannant sur les différentes critiques de ce film, j'ai voulu voir ce qu'en disait la critique négative.... Il n'y en a pas. Ce film est bon À CE POINT LÀ !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 369 fois
4 apprécient

Autres actions de Mad Dog Le Chant de la mer